Strobinofabrice

ANALYSTE CHEZ ANALYSES & DÉVELOPPEMENTS IMMOBILIERS

Diplômé de l'Institut d'études immobilières (IEI), Fabrice Strobino est architecte universitaire et chef de projets immobiliers chez Analyses & Développements Immobiliers depuis 2003. Il a en outre suivi le cursus de l'AZEK pour les gérants de fortune. Fort d'une expérience de plus de 4000 expertises pour de grandes banques, il est membre de l'Association des promoteurs et constructeurs genevois (APGC) et membre de la Chambre suisse des experts immobiliers (CEI).

L’immobilier n’aura jamais aussi bien porté son nom !

Après avoir chanté tout l’été, on va vite se retrouver dépourvu, maintenant que la bise de la crise souffle. Mais tout le monde s’en fout !

Les locataires sont forcés de parcourir d’interminables trajets de pendulaires pour pouvoir se loger selon leurs salaires. Il semblerait que même eux s’en accommodent. Où sont les manifestations lors de la crise de la fin des années quatre-vingt ?! Les politiciens se félicitent d’inaugurer des projets commencés il y a plus de 15 ans. Le Département chargé d’instruire les demandes d’autorisations de construire ou de planifier les nouveaux quartiers travaille au ralenti, si ce n’est à l’arrêt. Les politiciens s’en foutent ! Les commissions qui ont été créées pour faciliter le processus d’autorisation de construire le ralentisse. Qu’importe ! La « recourite » continue de gangrener le processus. Qui s’en soucie ?! Il semblerait que la seule véritable préoccupation soit de chasser le Pokemon ou de dénicher au meilleur coût le tee-shirt du dernier roi du stade (non pas Spiculus, mais bien Messi). Panem et circenses !

Le Titanic a déjà touché l’iceberg, mais toute la société continue de s’afférer sur le pont comme si de rien n’était, entonnant le dernier hit d’une starlette déjà oubliée.

Car, voici ce que la Sybille de l’Immobilier pourrait nous raconter. Comme la pénurie de logements est bien ancrée, les prix des immeubles de rendement ont atteint un sommet digne de l’Everest, ne procurant plus aucun rendement. Oyez oyez, les nouveaux propriétaires voudront très bientôt un retour sur leur investissement. Avec pour résultat, une augmentation des loyers et une diminution des charges (d’entretien). Comme à Genève un 4 pièces (cuisine comprise) avoisine les CHF 1'481.-/mois, selon les chiffres officiels du canton. il est évident que la pression sur les prix va continuer. Adieu les Pokemon et ou le fameux Tee-Shirt. Mais qui s’en soucie ?! Pas les joueurs invétérés ni les politiciens qu’ils ont choisis (quand ils prennent le temps de voter).

Il y a pourtant des recettes. Construisons la ville en ville, travaillons sur la densité, traitons vraiment les dossiers rapidement et acceptons qu’une solution concertée soit celle à adopter, même si nous aurions préféré le contraire. Finalement, acceptons que le champ dans lequel nous jouions devienne un parc avec des constructions.

Il faut relever la tête des phablettes et commencer à réfléchir, sinon nos enfants iront se loger… très très loin, si ce n’est pas déjà le cas. Car nous avons consommé dans le monde au début août toutes les ressources que la Terre pouvait offrir en 2016…

Désolé, je vous laisse, il y a là un Œuf de Pokemon !!!!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."