Grobet Arnaud

ASSOCIÉ/PARTNER CHEZ EMAKINA

Aujourd'hui associé/partner d'Emakina, Arnaud Grobet officie - depuis près de vingt ans - dans le domaine de la communication traditionnelle et digitale. Il passe une première partie de sa carrière à travailler du côté client, tout en participant en parallèle à la création en 1996 d’une des premières agences de web en Suisse.

En 2000, il crée LABEL.ch et devient petit à petit une des personnes de référence en terme de communication marketing 2.0 en Suisse Romande. Il fonde également en 2010 l’Agence Web4, une agence spécialisée auprès des petites entreprises, artisans et commerçants, ainsi que Linqia une société basée à San Francisco spécialisée dans l’engagement auprès des communautés online.

Début 2012, il mène une réflexion de fond sur l’avenir du métier d’agence et décide de rejoindre Emakina et d’en devenir associé. Emakina est une agence indépendante née à l'ère digitale, passionée par l'expérience clients et employés, comptant aujourd’hui plus de 700 collaborateurs en Europe, dont une trentaine en Suisse romande. Elle est le principal partenaire de LinkedIn et de Hoosuite dans la région, ainsi que de plusieurs conférences importantes du domaine marketing & communication, telles que le CREA DIGITAL DAY, Lift Conference, le prix Bilan du meilleur employeur, 200ideas et Communica.

En parallèle de son activité professionnelle, animé par l’idée du partage, Arnaud Grobet participe en 2005 à la création de EO (Entrepreneur’s Organization) Switzerland – Geneva, l’antenne romande d’une communauté de plus de 10’000 entrepreneurs dans le monde.

L’expérience employés: trop souvent oubliée

  • Marie-Marthe Joly, Employee Experience Practice Leader chez Emakina en pleine conférence durant la journée de remise des Prix des meilleurs employeurs par Bilan.

    Crédits: Arnaud Grobet
  • Remise des Prix des Meilleurs employeurs avec Bilan, LinkedIn, Emakina et le bureau de l'Egalité.

    Crédits: Arnaud Grobet
  • Philippe Gerbelot de LinkedIn présente les dernières tendances et nouveautés dans le recrutement en Europe.

    Crédits: Arnaud Grobet
  • Céline Perriot de LinkedIn présente les dernières tendances et nouveautés dans le recrutement en Suisse.

    Crédits: Arnaud Grobet
  • L'équipe de choc Emakina & LinkedIn Talent Solutions.

    Crédits: Lionel Flusin
  • Bilan, LinkedIn, Emakina et le bureau de l'Égalité unis pour la journée de l'Expérience Employés et de la Marque Employeurs, qui se termine par la remise des Prix des Meilleurs Employeurs selon Bilan.

    Crédits: Arnaud Grobet

Il n’y a d’expérience globale de marque que si, en plus de s’occuper de l’expérience clients, on s’occupe également très sérieusement de l’«expérience employés».

En effet, les collaborateurs ne sont-ils pas les premiers et meilleurs ambassadeurs de la marque? Notre marque n’est-elle pas définie par ceux qui l’expérimentent? Et ceux qui l’expérimentent le plus, tous les jours, ne sont-ils pas nos collaborateurs?

Malheureusement, encore trop peu de marques ont compris qu’il fallait mettre de vrais moyens derrière une réelle stratégie de marque employeur. L’histoire n’est plus synonyme de pérennité. 50% des jobs de nos enfants n’existent pas encore ou sont tout juste en train d’émerger. Alors que l’on dit que les technologies forcent à repenser l’expérience tout au long des parcours clients, elles forcent également à revoir celle des employés.

Le monde dans lequel nous vivons a changé. Avec lui est apparue une nouvelle génération d’employés ayant des désirs et des besoins différents, pour qui l’argent n’est de loin plus le facteur majeur de motivation. Aujourd’hui, les qualités essentielles recherchées par un candidat chez un nouvel employeur sont par exemple: un travail qui a du sens, des possibilités de développement et/ou une confiance dans le leadership. Mais la raison No 1 pour un candidat qui le décidera ou non à accepter l’offre d’un potentiel employeur est la réputation qu’a cette société de bien traiter les employés.

Internet en général et les médias sociaux en particulier ont forcé à plus d’ouverture et de partage. Désormais, les candidats ont également accès au travers d’internet à une foule d’informations sur nos entreprises. LinkedIn a ouvert la voie, mais des plateformes telles que Glassdoor vont même un cran plus loin en offrant la possibilité aux employés de donner anonymement leur avis sur l’entreprise pour laquelle ils travaillent, d'évaluer leurs dirigeants, de parler des salaires, des avantages sociaux et des conditions de travail réelles dans l'entreprise, de partager des photos des bureaux, et bien plus encore. Dans ce contexte, il faut savoir que déjà un tiers des employés communiquent à propos de leur entreprise sur les médias sociaux et que plus le temps passe, plus ce pourcentage augmente. A ce propos, savez-vous qu’en tant que marque, vos messages sont vingt-quatre fois plus relayés s’ils sont partagés par un employé plutôt que par la marque elle-même?

Dans un monde aux complexités croissantes et où l’individu fait face à une infinité de choix personnels, les entreprises qui sont le plus susceptibles de réussir sont celles qui adoptent le comportement le plus authentique et comprennent la complémentarité entre émotionnel et rationnel. Il s’agit de nourrir le cœur et l’esprit. Selon leurs motivations personnelles, employés et candidats vont prendre des décisions basées sur des facteurs tels que: la culture de la société, sa flexibilité, les opportunités qu’elle offre…

Pour attirer les meilleurs talents, les employeurs devraient considérer leurs employés comme de véritables ambassadeurs aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’entreprise, et leur offrir un environnement de travail qui leur permette de réellement laisser leurs empreintes personnelles. Lors d’une récente conférence organisée par Oracle, j’ai particulièrement apprécié le moment où Eric Ghirardi, un des orateurs, a dit qu’«il n’y avait aucune raison pour que les passions des collaborateurs restent à la porte de leur propre entreprise». Le temps où le management pouvait tout maîtriser, tout contrôler est révolu, les gens sont libres de s’exprimer, ou en tout cas de choisir une entreprise dans laquelle ils seront libres de le faire. Et c’est bien là qu’encore trop souvent, il existe un trop grand gap entre le comportement du management et les aspirations du candidat.

Chez Emakina, nous pensons que «si vous n’êtes pas une Expérience, vous n’êtes pas ou ne serez bientôt plus une Marque». C’est également vrai en ce qui concerne l’expérience employés.

 

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."