Andreas Ruhlmann

PREMIUM CLIENT MANAGER À IG BANK

Andreas Ruhlmann, diplômé de la John Molson School of Business à Montréal et détenteur du CAIA (Chartered Alternative Investment Analyst), a évolué plus de 10 ans au cœur des salles de marchés de Saxo Bank et de la Banque Nationale du Canada. Il rejoint IG Bank en février 2014 afin de mettre son expérience au profit des clients Premium de la banque.

Spécialiste du marché des devises, des actions et en analyse technique, Andreas développe également de nombreuses formations sur les stratégies de trading, l’analyse graphique, la gestion de risque et la psychologie du trader. Découvrez les formations sur ig.com

Les opinions exprimés dans ce Blog sont celles de Andreas Ruhlmann et non de son employeur.

L’EUR/CHF – 1.20 n’est plus si loin

L'EUR/CHF a cassé la barre de 1.10 pour la première fois depuis que la BNS a abandonné le taux plancher. Plusieurs raisons expliqueraient ce mouvement:

Reprise en Europe

Dans la zone euro, les prêts bancaires ont fortement accéléré et le taux de chômage a chuté à 10.8%, le niveau le plus bas en 3 ans. Les exports ont atteint des records, malgré la baisse notable provenant de la Chine et des pays émergents. Ceci grâce à la baisse de l’euro et de la demande grandissante provenant des Etats Unis et des pays européens hors zone-euro.

L’euro maintient une relation inverse avec les marchés

En outre, l'euro maintient une relation inverse aux actifs à risque, ce qui signifie que l'euro est acheté lorsque les actifs risqués, tels que les actions, sont vendus, et vice versa. Ceci est typique pour les monnaies qui sont fortement empruntées, tels que le yen et, plus récemment, l'euro. Les marchés actions ayant fortement reculé depuis la fin du mois d’août ont causé l’appréciation de l’euro face aux autres devises majeures.

Le Franc, encore une valeur refuge?

Le Franc en revanche est demeuré relativement stable, malgré la forte volatilité sur les marchés globaux. Il semblerait que la valeur refuge de la monnaie suisse ne justifie plus le coût élevé des dépôts. En effet, le coût allant jusqu'à 1% pèse lourd pour les entreprises comme les compagnies d'assurances ou les fonds de pensions, qui ont désespérément besoin de rendement afin de couvrir leurs obligations futures.

Considérant la politique de taux bas appliquée par de la BNS et le momentum observé en Europe, l'EURCHF devrait poursuivre sa tendance haussière. De revoir 1.20 à d’ici début/mi 2016 n’est plus si irréaliste.

 

 

 

Veuillez noter que les informations présentes dans cet article ne constituent pas une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."