Nivez C Photoa

JOURNALISTE

Journaliste en France depuis 1990, d’abord comme reporter et journaliste dans le secteur de la musique, puis dans les nouvelles technologies, internet et l’entrepreneuriat. Après 20 ans en France, j’ai migré en Suisse et à Genève ou je vis et travaille désormais sur ma nouvelle passion: l’alimentation et la santé.

J’ai fait l’essentiel de mon parcours dans l’audiovisuel français (France Inter, France Info, Europe1, ou encore Canal+). Désormais journaliste freelance en Suisse, j’ai signé une série d’articles pour le quotidien suisse-romand Le Temps et travaille désormais pour BILAN où je tiens la rubrique mensuelle « Santé & Nutrition ».

Vous pouvez aussi me retrouver sur mes blogs : www.suisse-entrepreneurs.com, galerie de portraits des entrepreneurs que je côtoie en Suisse, et sur LE BONJUS mon nouveau blog consacré aux jus et à l’alimentation.

L’angoisse de l’homme d’affaires face à l’alcool

Je m’intéresse à la consommation d’alcool chez les hommes, depuis que j’ai entendu plusieurs d’entre eux s’inquiéter autour de moi : « Comment vais-je réussir à passer les fêtes sans tomber dans les surdoses d’alcool et de nourriture ? »

Cette question cache de réelles inquiétudes, voire des angoisses pour certains. Ils sont entrepreneurs, cadres bancaires, actifs dans la force de l’âge. Et généralement en bonne santé, mais psychologiquement faibles quand il s’agit d’alcool.

Alors en décembre et en janvier, comment résister ?

Règle numéro 1 : ne pas culpabiliser. Partez de là où vous êtes aujourd’hui. Vous buvez tous les jours ?

En Suisse, 10% de la population âgée de 15 ans et plus, boit quotidiennement de l’alcool, et 43% boivent plusieurs fois par semaine (enquête CoRolAR). Sans surprise, les hommes consomment plus et plus souvent que les femmes.

Donc si vous ne pouvez pas vous arrêter de boire pendant les fêtes, vous pouvez en tous cas introduire quelques nouveautés qui viendront casser le cercle parfois vertigineux de la consommation d’alcool.

Par exemple : faites du sport la veille ou quelques heures avant un dîner ou déjeuner festif. Ce qui vous donnera envie de boire beaucoup d’eau.

Ou encore :

-       Vous avez déjà essayé de boire un verre d’eau pour chaque verre de vin consommé ?

-       ne mélangez pas les alcools (champagnes, vins, digestifs, faites des choix)

-       trouvez un partenaire –un membre de votre famille ou un ami- avec qui vous faites un pari. Ce soir, je fais attention, mais demain c’est toi.

-       Si vous êtes dans une période « fit », pensez que chaque verre de vin apporte en moyenne 84 calories (verre de 12 cl). Si vous buvez cinq verres de vin, vous êtes déjà à plus de 420 calories… Attention, ça monte vite sur la balance…

-       Et si malgré cela, vous avez vraiment trop bu, alors buvez beaucoup d’eau le lendemain ou encore mieux : un bouillon très reminéralisant. Chaussez vos baskets et marchez, courez, bougez, transpirez pour éliminer.

Les grands progrès commencent toujours par de petits pas. Retrouvez mes recettes "lendemains de fête" et "détox" sur mon blog : www.lebonjus.com

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."