Mary Vacharidis

JOURNALISTE

Journaliste chez Bilan et community manager pour le site bilan.ch, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

L’Afrique en pleine effervescence

L’Afrique en pleine effervescence 

L’Afrique, quelle claque! Au Nigeria, une population jeune, pleine de confiance dans l’énorme potentiel que recèle le pays, clame sa joie de vivre. L’envie d’entreprendre est partout. La créativité se déploie sous toutes ses formes: du septième art à Nollywood, deuxième industrie cinématographique mondiale en termes de revenus derrière Hollywood, à l’art contemporain africain, porté par une scène en pleine ébullition. Les yeux brillants, vos interlocuteurs cherchent à vous communiquer leur foi en l’avenir.

Quel contraste avec la Suisse, où le journaliste planche à longueur d’année sur l’âge de la retraite, la prévoyance professionnelle et les traitements de la maladie d’Alzheimer. Dans une société vieillissante obsédée par le maintien de ses acquis, le futur tient davantage de la menace que de la promesse. L’Afrique au contraire se présente comme un territoire où la prochaine génération vivra mieux que celle d’aujourd’hui.

A Lagos, ce banquier s’étrangle: comment se fait-il qu’en cette période de taux négatifs, les Suisses préfèrent payer pour garder leur argent à la banque plutôt que d’investir ne serait-ce que quelques pour-cent de leur patrimoine en Afrique? Certes, le risque est important. Mais il est rémunéré. Les taux d’intérêt atteignent 14%. Les obligations d’Etat (treasury bills) offrent du 17%. L’investissement dans des entreprises peut rapporter des multiples de la mise initiale.

Des investisseurs étrangers de référence soutiennent des sociétés locales. Le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, finance l’incubateur Co-Creation Hub. La compagnie allemande Rocket Internet a lancé Jumia, société d’e-commerce évaluée à plus d’un milliard de dollars et première licorne africaine.

Avec 1,2 milliard d’habitants, le continent africain injustement ignoré sous nos latitudes recèle d’immenses richesses, autant humaines que matérielles. Les individus au bénéfice d’une double culture se profilent comme les meilleurs intermédiaires avec la société nigériane. Selon les Nations Unies, plus d’un million de Nigérians vivent en dehors du pays. L’hebdomadaire The Economist soulignait l’importance des ressources qu’ils représentent en moyens financiers, compétences et idées.

Anglophones, les Nigérians accèdent en nombre aux meilleures universités et écoles occidentales. Ces citoyens du monde démontrent par la suite une forte volonté de contribuer à l’essor économique de leur pays d’origine.

Les fonds investis depuis l’étranger doivent contribuer au décollage économique de l’Afrique, doper la croissance mondiale et permettre l’amélioration des conditions de vie de la population. Corollaire dramatique: sans cet élan, des migrants sans espoir seront toujours plus nombreux à risquer leur vie sur des embarcations de fortune afin de tenter leur chance en Europe. 

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."