Kuoni ne fera plus de voyages: quel gâchis!

Tourisme Il faisait partie de nos souvenirs d’enfance, ce sigle Kuoni marquant les sacs de tissu écossais à fermeture Eclair. Une page se tourne dans l’industrie du pays avec la vente annoncée en janvier des activités de voyagiste du groupe zurichois. La compagnie était numéro un en Suisse en termes d’agences. Mais dix ans d’errements ont eu raison d’une position de force. Six CEO se sont succédé. Le personnel a vécu d’incessantes restructurations et changements de stratégie.

Si Kuoni appartient aux cinq premiers voyagistes européens, ses activités dans ce domaine restent déficitaires. Et le management jette l’éponge. Kuoni conservera les ventes de voyages en gros, les voyages de groupe organisés pour des tiers et surtout l’unité VFS Global qui traite les demandes de visas.

Cette annonce intervient au pire moment pour les affaires, alors qu’une campagne publicitaire massive pour les destinations d’outre-mer vient d’être lancée. Avec un tel calendrier, la clientèle ne saurait que s’orienter vers la concurrence dont on est sûr qu’elle ne va pas changer de maison mère en cours d’année.

Sur les rangs des repreneurs, Hotelplan, le voyagiste de Migros, et le géant allemand TUI. Si le candidat suisse devait l’emporter, jusqu’à 500 postes de travail pourraient disparaître dans la rationalisation du réseau national d’agences.

Mais même dans un tel gâchis, certains tirent leur épingle du jeu. De nombreux administrateurs se sont succédé ces dix dernières années au conseil sans réussir
à redresser la situation. Certains d’entre eux ont néanmoins quitté leur poste en empochant plusieurs millions de francs d’indemnités.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."