2017 Portraits Julien Ld 1

L'organisologue

Julien Gueniat est le fondateur de l’Organisologie et l’auteur du livre «2h chrono pour mieux m’organiser». Il aide les entrepreneurs et les dirigeants à organiser l’essentiel pour avancer rapidement sur leurs projets sans se tuer au travail.

6 étapes pour éviter une nouvelle résolution 2019 «mort-née»

Dans ce billet de blog, vous découvrirez comment éviter les 3 erreurs que font trop de gens lorsqu'ils s'engagent sur de nouvelles résolutions et par la même occasion, vous découvrirez 6 techniques pour (enfin) tenir vos bonnes résolutions.

Il y a un truc que l'on ne nous apprend pas à l’école:
Comment ne pas se faire avoir pas l'enthousiasme des bonnes résolutions?
Comment réussir à tenir ses bonnes résolutions dans un quotidien surchargé et tentant?
Comment se souvenir de faire ce que l'on s'est engagé (publiquement ou non) de faire?

Prenons l'exemple de Marc:
Cadre dans une société d'assurance à Lausanne. Il décide en discutant avec ses amis, quelques heures avant minuit, d'être mieux organisé pour cette année 2019… car cette année 2018, il courrait dans tous les sens, il oubliait constamment des tâches importantes et il se sentait surmené.

Et comme tant d'autres... (88% selon cette expérience), il échouera.

Pourquoi 88% des gens abandonnent leur bonne résolution?

Passons en revue les erreurs les plus fréquentes

Erreur N°1, "Je veux mieux m'organiser"
Imaginez l'histoire suivante: un ami vous invite à le rejoindre à Bruxelles. Il vous dit: on se retrouve le 18 janvier vers 18 heures. Le 17 janvier, vous décidez de bien vous reposer, vous partez tôt, vous faites le plein, vous prenez un GPS et même une carte (au cas où). Mais soudainement, vous réalisez que vous n’avez pas l’adresse précise de votre ami.

Est-ce que votre GPS va fonctionner sans adresse de destination?

Va-t-il pouvoir vous dire combien de temps il vous reste pour arriver à destination?

Non. Vous allez devoir lui indiquer une adresse précise.
Et je vous invite à appréhender vos résolutions de la même manière: un point de départ et un point d’arrivée spécifique.

Pourquoi? Plus vous êtes précis, plus vous pouvez établir des étapes intermédiaires de progression (et réduire la difficulté perçue d’un objectif à atteindre).

Plus vous êtes précis et plus vous pouvez réaliser lorsque vous vous trompez de route.

Plus vous êtes précis et plus il est facile de savoir à quoi dire non (et à quoi dire oui).

Quand je demande à mes lecteurs leur objectif, ils viennent avec des intentions:
- je veux mieux manger,
- je veux mieux dormir,
- je veux mieux m'organiser.

Et je leur pose toujours la question suivante: à quel moment pourrez-vos ouvrir le champagne pour célébrer votre réussite?
***Silence***
Les intentions représentent la première étape.
La deuxième est d'ajouter de la précision dans ces intentions.
Je transforme des intentions en comportement précis un peu plus loin dans cet article. Pour l'instant, souvenez-vous de ceci:
Il n'y a nul vent favorable pour celui qui ne sait où il va (Sénèque).

Donc vous venez de voir l'erreur N°1, quelle est l'erreur N°2?

Deuxième erreur: "tout va très bien se passer".

En vert, ma motivation imaginée.
En rouge, ma motivation probable.

Et vous?

En tant qu'humain on est très mauvais à planifier les ressources (et les sacrifices) nécessaires pour changer de comportement (une nouvelle résolution se résume souvent à changer de comportement).

Vous voulez des preuves?

Jetez un oeil au biais de l'optimisme,
et the planning fallacy, ou encore le focalisme.

Et si vous voulez aller bien plus loin, je vous recommande la lecture du livre "Thinking fast and slow de Daniel Kahneman"

• Ainsi les gens font l'erreur de prendre de trop nombreuses résolutions simultanément.

• Ainsi les gens font l’erreur de prendre des résolutions trop ambitieuses.

• Ainsi les gens font l'erreur de sauter dans l'action plutôt que de mettre en place l'environnement qui leur permettra de tenir sur la durée.

Il y a un principe tout simple à suivre que j'aborde un peu plus bas dans cet article pour éviter l'erreur N°2 et être un peu plus réaliste. Avant cela, quel est le troisième piège des bonnes intentions?

Troisième erreur, "je m'en souviendrais"

Dans un quotidien surchargé, il y a des choses importantes que l'on oublie de faire. Parce qu'on a tellement de choses à garder en tête, ces activités passent à la trappe. Et dans ces activités, il se peut que votre bonne résolution en fasse partie.

Qui n'a jamais oublié de fermer la porte de chez soi en partant? Est-ce une activité importante? Évidemment... mais on pensait à autre chose à ce moment précis.
Qui n'a jamais laissé mourir une liste de tâche qui se trouvait dans une application située sur le 6e écran de son smartphone?
Ou cette facture qui s’est retrouvée sous une pile de paperasse?

Si vous souhaitez augmenter les probabilités d'agir sur votre bonne résolution, ne cachez pas celle-ci. Rendez là visible afin de la garder à l’esprit quotidiennement.

Il y a probablement d'autres erreurs... et je vous invite à partager celles que j'ai omises sous la publication Facebook du site Bilan.

Maintenant que vous connaissez mieux les erreurs fréquentes que les gens commettent lorsqu'il s'agit de changer... que faire différemment?
À l'école, j'aurais apprécié que mon professeur me dise "Julien, voici les 6 étapes pour tenir tes bonnes résolutions"

#1: Précisez votre intention

• Je veux faire plus de sport = je veux m'entraîner chaque semaine durant 2 heures.

• Je veux mieux manger = je veux manger végétarien 6 jours sur 7 (on est d'accord, végétarien n'est pas synonyme de bien manger…)

• Je veux perdre du poids = je veux manger quotidiennement 50% moins de glucides / de calories

• Je veux mieux m'organiser = je veux quitter le travail tous les jours à 17h / je veux avoir une heure de temps libre en plus chaque jour.

• Je veux économiser plus = je veux épargner XXX CHF chaque mois ou 3 CHF (un café) chaque jour…

    Je transforme 39 autres intentions ici.

    #2 Que ferez-vous quand vous aurez 39° de fièvre?

    Rappelez-vous, on est trop optimiste.
    Pour vous aider à être plus réaliste, lors de vos projections, imaginez devoir accomplir votre bonne résolution en ayant de la fièvre... ou en étant fatigué... ou en ayant une ribambelle de gamins survoltés à la maison (c'est peut-être votre cas).

    Soudainement, les 2 heures de sport se transforment en 15 minutes de sport. Et c'est très bien. C’est amplement suffisant. Commencez petit et cessez de rêver grand, car ce qui est exceptionnel, c'est la régularité). La grandeur paralyse.

    Et les jours où tout va bien, vous ferez deux heures de sport.

    #3 Quels sont les sacrifices à faire dès demain?

    Souvent on pense uniquement aux bénéfices d'une bonne résolution, mais ces bénéfices n’arriveront pas du jour au lendemain et tout changement nécessite un sacrifice.
    Fumer tue. Mais fumer permet de créer des contacts. Cela permet de se détendre. Cela permet de s’évader.
    Vous souhaitez mieux manger... qu'allez-vous devoir sacrifier? Que vont dire vos amis qui venaient régulièrement manger avec vous quand ils vous verront prendre 1 carotte plutôt qu'un steak sur ardoise?
    Vous souhaitez économiser plus? Qu'est-ce qui va passer à la trappe? Un restaurant par semaine? Un voyage en moins par année? Un week-end shopping en moins? Qu'allez-vous vous dire dans ces moments d'hésitation?
    Vous souhaitez partir à l'heure le soir... comment allez-vous négocier auprès de vos clients et de votre boss?

    Commencez avec une intention dont les sacrifices sont acceptables.

    #4 Mesurer votre progression
    D'où partez-vous? Vous souhaitez mieux vous organiser... vous avez transformé cette intention louable en comportement mesurable (je veux partir tous les jours à 17h du travail).
    Mais qu'est-ce qu'il se passe si vous ne mesurez pas votre progression? Imaginez l’histoire suivante: vous êtes dans une pièce noire et vous allumez une bougie. Cette action initiale à une forte visibilité. D'accord?
    Si vous allumez une deuxième bougie, c'est pareil, cette deuxième action a encore une forte visibilité. Mais que se passera-t-il à la 54e bougie?
    Est-ce que les effets de cette 54e action seront visibles? Non. Les effets seront englobés dans la totalité. À moins que vous notiez (mesurez) le nombre de bougies que vous continuez d’allumer. C’est le seul moyen, sur le moyen terme, de continuer de voir les progrès.

    Ainsi la progression est contre vous, si vous ne mesurez pas vos actions à terme, vous aurez l’impression de ne plus avancer (alors que ce n’est pas vrai).
    Se voir avancer est motivant.

    #5 Impliquez les autres
    Nous sommes des animaux sociaux. Et nos comportements sont souvent liés au fait de conserver une certaine forme de reconnaissance (réputation) pour rester ou rejoindre un groupe.

    Essayez de montrer la régularité de votre engagement plutôt que de simplement le dire une fois lors du réveillon. Comment?

    Par exemple avec la méthode de la chaîne inventée par Jerry Seinfeld (comédien, humoriste et auteur américain).
    Admettons que j'écrive tous les jours 15 minutes (pour me vider la tête) depuis 27 jours. Si au 28e jour j’ai une baisse de motivation, le simple fait de voir tout ce que j'ai déjà réalisé (le chemin parcouru) va m'inciter à continuer sur ma lancée. Mais plus important… si je sais que d’autres personnes que je porte dans mon estime peuvent me voir échouer… alors cela renforcera mon envie de tenir mon engagement.
    Voici comment mettre en place facilement cette méthode: vous suspendez un calendrier mensuel dans un endroit où votre famille, vos collègues ou vos clients peuvent voir celui-ci. Chaque jour qui passe durant lequel vous appliquez votre nouvelle résolution, vous tracez une grande croix rouge. Avec le temps votre entourage vous demandera "que fais-tu? » ou "c'est quoi ces croix?" et vous vous prendrez au jeu.

    Cette méthode fonctionne très bien pour les engagements quotidiens. Pour le reste les réseaux sociaux peuvent être également une piste à envisager.

    #6 Jouez avec votre environnement... pendant que vous êtes motivé.
    Si vous avez le secret pour rester motivé des mois sans faire ce qui suit, je suis preneur.

    Nous sommes fortement influencés par notre environnement. La preuve? Essayez d'accomplir un travail nécessitant beaucoup de concentration dans une boite de nuit. Ce n'est qu'une question de temps avant que vous abandonniez (et après on s'étonne que l'open-space soit un tueur de productivités…).
    Le principe que j'applique à tout changement de comportement (et donc à mes bonnes résolutions) est le suivant: je réduis (ou j’augmente) l'espace qui précède ce que je veux favoriser (ou réduire).
    Si je veux lire plus souvent, j’emporte constamment un livre avec moi (je réduis la distance entre moi et le livre).
    Si je veux réduire la malbouffe, je range celle-ci à la cave ou mieux, je la laisse au supermarché (j’augmente la distance entre moi et la malbouffe).
    Si je veux réduire le temps passé sur les réseaux sociaux? J'oublie mes mots de passe, je désinstalle les applications et je laisse mon smartphone dans l'armoire derrière mon bureau en mode avion. Oui, c'est radical.
    Si je veux faire plus de sport? Je trouve un programme que je puisse réaliser avec un ami en bas de chez moi (plutôt que de devoir prendre la voiture... et me faire 30 minutes de transport) pour rejoindre le premier fitness.

    Ainsi l'organisation devient créative
    On me dit souvent: « je pense que l'organisation tue la créativité ». Alors que trouver des manières de réorganiser son quotidien pour réduire la résistance au changement nécessite une bonne dose de créativité.
    Sans oublier qu'une bonne organisation permet d’exécuter plus facilement les tâches routinières et ainsi économiser de précieuses ressources pour le travail créatif, les prises de décisions ou la gestion des imprévus.

    Je vous souhaite une année 2019 formidable remplie d’une résolution tenue.

    Si vous souhaitez encore augmenter les probabilités de tenir votre nouvelle résolution, découvrez à quel moment exécuter celle-ci.

    Du même auteur

    Les newsletters de Bilan

    Le cercle des lecteurs

    Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

    Image Footer

    "Tout ce qui compte.
    Pour vous."