Mullerjulieweb

Journaliste

Du Chili à la Corée du Sud, en passant par Neuchâtel pour effectuer ses deux ans de Master en journalisme, Julie Müller dépose à présent ses valises à Genève pour travailler auprès de Bilan. Quand cette férue de voyages ne parcourait pas le monde, elle se débrouillait pour dégoter des stages dans les rédactions de Suisse romande. Tribune de Genève, 24 Heures, L'Agefi, 20minutes ou encore Le Temps lui ont ainsi ouvert leurs portes. Formée à tous types de médias elle tente peu à peu de se spécialiser dans la presse écrite économique.

Bas les masques!

Bas les masques!

Coronavirus Avec l’apparition du Covid-19, des phénomènes étranges ont vu le jour en Suisse. Vols de masques chirurgicaux dans les hôpitaux, marché noir médical qui se développe, pharmacies dévalisées et des cliniques en rupture de stock de masques spécialisés. Une situation qui pourrait devenir problématique tant pour le personnel soignant que dans les blocs opératoires. Résultat: restrictions et rationnement sont de mise. Du jamais vu, même lors des crises sanitaires précédentes.

Cette ruée vers des masques habituellement boycottés témoigne de l’attitude de l’individu dans notre société actuelle. Face à ces cas de pénurie, on se rend compte premièrement que nous avons davantage peur pour notre santé que les générations précédentes et que nous tendons vers une surprotection. Deuxièmement, nous n’arrivons plus à déceler le vrai du faux. Ces masques sont-ils utiles? Aujourd’hui, nous sommes abreuvés d’informations continues de divers médias qui disent tout et son contraire. Nous sommes plus informés qu’auparavant, mais plus perdus que jamais. Enfin, avec cet événement, nous nous apercevons que nous sommes bel et bien individualistes. Nous savons que des personnes plus faibles que nous ont davantage besoin de ces protections, mais une grande partie de la population s’est pourtant jetée sur les dernières restantes. Bienvenue dans le XXIe siècle.

Finalement, cela nous sert de leçon. Nous voyons le vrai visage de notre société, car oui, nous nous reconnaissons tous de près ou de loin dans ces trois points. Terminés les beaux discours, ce coronavirus aura au moins eu une utilité: celle de faire tomber nos masques.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."