Joan Plancade

JOURNALISTE

Diplômé du master en management de l’Ecole supérieure de Commerce de Nantes, Joan a exercé pendant sept ans dans le domaine du recrutement, auprès de plusieurs agences de placement en France et en Suisse romande. Collaborateur externe pour Bilan, Il travaille en particulier sur des sujets liés à l’entreprise, l’innovation et l’actualité économique.

#balancetonconseillerfédéral

Droits Avec plusieurs dizaines de milliers de dénonciations en quelques jours, personne n’a pu passer à côté du succès viral planétaire des #metoo et #balancetonporc. Les supposés agresseurs, parfois nominativement cités, sont jetés en pâture à la vindicte populaire, le tout abondamment relayé sans plus de vérification par certains médias. Le phénomène prend de telles proportions que la gent masculine en devient a priori suspecte.

L’accusation vaut condamnation et déshonneur, et peu importe si un innocent est pointé du doigt et sacrifié, la juste cause vaut bien quelques dommages collatéraux. Toutefois, la vague incontrôlée interroge. Le lynchage public est-il une solution dans un Etat de droit? Le droit ne protège-t-il pas la femme comme l’homme en les plaçant sur un pied d’égalité?

C’est ce qu’on pouvait penser jusqu’à l’intervention paternaliste et hors d’âge du Conseil fédéral. Le congé paternité? Trop cher. Et peu importe que la Suisse soit le pays le plus riche d’Europe et le seul à ne pas le proposer. Madame continuera à s’arrêter pour s’occuper des enfants et monsieur à faire carrière, comme on l’a toujours fait dans une Suisse reconnue comme le pays le plus rétrograde du continent pour l’accès des femmes au marché du travail.

Face à tant d’immobilisme, difficile de blâmer les twitteuses pour le grand déballage public. Il fait ouvrir les yeux sur une société sclérosée où les vieux schémas sexistes perdurent. Et quand même le droit discrimine, tous les moyens sont bons pour se faire entendre.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."