Jean Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix Jean Dumur 1998, Prix BZ du journalisme local

Avenir Suisse ne convainc pas

Soins A priori, l’idée peut sembler séduisante. Avenir Suisse propose de créer un capital-soins obligatoire et individuel pour résoudre le financement des soins aux personnes âgées dont les coûts exploseront avec le vieillissement de la population. Le modèle conçu par le laboratoire des idées libérales prévoit que chaque individu verse dès 55 ans entre 235 et 255 fr. par mois sur un compte bloqué afin de pouvoir faire face à ses besoins futurs. Mais la démonstration d’Avenir Suisse n’est guère convaincante.

L’opération ne sera neutre ni pour le contribuable (les impôts ne baisseront pas automatiquement) ni pour l’assuré (les primes de la caisse maladie ne reculeront pas mécaniquement), alors que l’Etat devra prendre en charge une partie de la cotisation que ne pourra pas payer la classe moyenne. Les réflexions d’Avenir Suisse ont au moins le mérite de relancer le débat sur cette question dont la résolution passera d’abord par la solidarité entre les générations.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."