Geoffrey Raposo

ENTREPRENEUR ET CONSULTANT WEB/IT

Suivez Geoffrey sur Twitter.

Entrepreneur et consultant web/IT, Geoffrey Raposo a décidé à ses 18 ans que la vie était faite pour faire ce qu’on aime, pas question de repousser à plus tard. En 2012, il crée sa première startup - un échec total - et découvre qu’essayer et échouer était indéniablement la meilleure façon d’apprendre. Rester dans un seul domaine? Jamais, il préfère toucher à tout et découvrir chaque jour quelque chose de nouveau. Et surtout, ne jamais se prendre au sérieux.

J'arrête ou je continue?

A partir du moment où l'on crée une startup, on se dit qu'il y a deux possibilités : soit on échoue, soit on réussi. Mais dans la réalité ce n'est pas aussi simple, cela arrive souvent que cela ne soit ni un énorme succès, ni un échec complet. C'est à ce moment là que la question "est-ce que je continue ?" apparaît.

Fixez un objectif dès le début

La manière la plus simple d'avoir la réponse à cette question est de vous fixer un objectif dès que vous commencez à créer votre startup: un nombre de clients ou de ventes à atteindre à une certaine date, c'est tout ce qu'il vous faut! Ainsi, la date arrivée, vous pourrez évaluer si vous êtes loin ou non de votre objectif et vous vous rendrez mieux compte de votre succès/échec. Une bonne manière de respecter cet objectif est de le publier sur le web, vous vous sentirez plus responsable de l'atteindre.

La motivation fait beaucoup

C'est une des raisons qui fait qu'être en équipe plutôt que seul peut tout changer. Si vous êtes seul et que vous n'avancez pas, il ne se passera rien. Et si vous commencez à voir que cela a beaucoup moins de succès qu'escompté, vous risquez de perdre votre motivation peu à peu et peut-être d'arrêter trop tôt.

Tandis que lorsque vous êtes à plusieurs, vous avez le droit d'en avoir marre et de ne plus rien faire pendant une semaine. Quand vous verrez une semaine plus tard que cela a progressé grâce à vos coéquipiers, la motivation reviendra. En équipe, vous avancerez plus rapidement et saurez aussi plus vite si il faut continuer ou arrêter!

Peut-être faut-il pivoter ?

Si le succès n'est pas au rendez-vous, peut-être faut-il pivoter plutôt que de tout arrêter? Certains clients utilisent votre produit d'une manière différente de ce que vous avez prévu ? Alors c'est peut-être que vous devez le changer un peu et servir ces clients-là, qui sont des clients que vous avez déjà et en trouver d'autres dans cette direction. Pivoter vous permettra de ne pas jeter à la poubelle tout le temps passé en cas d'échec. Encore faut-il qu'il reste la motivation de continuer.

Vendre votre business, vous y avez pensé ?

Une vente de société se fait souvent en cas de succès, mais c'est aussi possible même si vous n’en avez que peu. Si vous avez une base de clients ou une audience régulière, il y a peut-être quelqu'un qui est prêt à payer pour la récupérer. Rendez-vous sur Flippa!

Ne continuez pas pour continuer, acceptez l’échec!

À un moment donné, il faut oser lâcher l'affaire si cela ne fonctionne pas, que vous n'avez plus de motivation ou que faire progresser votre startup devient une contrainte. Échouer arrive souvent dans ce monde-là de toute façon, alors ne perdez pas votre temps à continuer si c'est juste parce que vous n'osez pas accepter l’échec! Et de toute manière, ce n'est pas vraiment un échec étant donné la quantité de choses que vous aurez appris en créant la startup, pas vrai?

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."