Emilyturrettini

CHRONIQUE INTERNET

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

Instagram fait perdre des followers à ses abonnés

Après avoir annoncé 300 millions d’abonnés et le partage de plus de 70 millions de photos et vidéos chaque jour, Instagram a informé ses usagers que le nombre de leurs followers risquait de chuter. Le réseau social a entrepris de supprimer tous les comptes inactifs, fictifs, ou ceux considérés comme des spams, conformément à leurs conditions d’utilisation:

«Les commentaires répétitifs, l'utilisation de services qui manipulent [Instagram] afin de faire son autopromotion, les commentaires et les spams montrant des liens commerciaux et faisant la publicité d'un site», selon les explications d'une porte-parole données à Business Insider et rapportées par Le Monde.

Ce nettoyage a particulièrement affecté les célébrités. Justin Bieber a perdu plus de 3,5 millions de followers. Kim Kardashian 1.3 millions et Beyonce 832,000. Le compte officiel d'Instagram a été un des grands perdants, avec 18,8 millions d'abonnés en moins, passant de 64 à 45 millions. Et bizarre, l’abonné chiragchirag78 qui est passé de 3,660,468 followers à 8 en ayant publié seulement 2 photos. 

Beaucoup d'anonymes ont été touchés également, soulevant des cris de désespoir sur Twitter sous le hashtag #InstagramPurge

Alexander William        ✔ @AlexAllTimeLow

The @instagram purge has made me question my place in the world. I was a half-a-million kinda guy up 'til today... NOW I AM NOTHING! I'M RU

Un des grands attraits de tous les réseaux sociaux est de pouvoir traquer sa popularité. Le nombre de ses followers, des commentaires engendrés par un billet ou une photo, le nombre de «partage», de «j’aime» sont autant de mesures qualitatives qui flattent et rassurent l’ego. Ainsi, une chute de tous ses chiffres et la confrontation avec la réalité est douleureuse.

A titre de consolation, une étude menée par la société en sécurité informatique Incapsula, publiée en décembre, rappelle que l’essentiel du trafic sur Internet provient de l'activité des bots, ces programmes qui effectuent des tâches automatisées. 

Parmi eux, les «bons bots», qui indexent et référencent les pages Web et les «mauvais bots», qui sont des logiciels malveillants. Ils infiltrent les sites web, pour voler ou espionner, ou déchaînent des spams, ces courriers électroniques indésirables (souvent publicitaire), envoyés à un grand nombre de destinataires.

Les bots représentent 61,5 % de l'activité en ligne. Et nous les internautes, seulement 38,5 % des visiteurs sur la toile.

 

 

 

 

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."