Florian Segginger

INGÉNIEUR EN INFORMATIQUE EMBARQUÉE

Ingénieur en Informatique Embarquée, passionné de programmation et surtout entrepreneur dans l’âme, Florian Segginger a déjà participé à la création d’une start-up dans le marketing. En 2012, il rejoint le comité du festival Baleinev et lance avec un ami le projet « Pimp My Wall ». Ils décident de concrétiser le projet et d’en faire une start-up, qui en est encore aux phases initiales. Ce qui est important pour lui, c’est de ne pas perdre son temps avec les méthodes traditionnelles et de trouver des raccourcis pour arriver à ses fins.

Informaticiens: conseils pour réussir votre mandat

Dans mon dernier article, je m'adressais aux gens qui ne faisaient pas d'informatique mais qui avaient un projet. J'ai dit qu'ils avaient meilleur temps de s'associer avec un informaticien plutôt que de le mandater. Aujourd'hui, je m'adresse directement aux informaticiens qui ne souhaitent pas s'associer, mais juste gagner un peu d'argent.

Si votre client a besoin d'un simple site web ou d'une application qui ne changera pas, le mandat est approprié. Prenons pour exemple un site de vente en ligne.

1. Faites un cahier des charges

Un cahier des charges, c'est un document qui précise très exactement les fonctionnalités attendues du site. Ce cahier des charges doit être rédigé par vous, mais votre client doit absolument faire partie du processus de rédaction, et il doit surtout le signer avant que vous écriviez une seule ligne de code. Vous devez bien préciser ce que le client peut faire, mais surtout ce qu'il ne peut pas faire! N'oubliez pas que votre client n'y connaît certainement rien en informatique, et qu'il a un don pour avoir des idées farfelues. Par exemple: si vous devez afficher une liste de produits, n'oubliez pas de demander au client s'il veut pouvoir changer l'ordre d'affichage. C'est un détail à ses yeux, mais ça implique du travail pour vous!

2. Estimez le nombre d'heures qu'il vous faudra

Maintenant que vous avez un cahier des charges daté et signé, vous devez estimer combien d'heure il vous faudra pour réaliser chaque élément du cahier des charges. Surtout n'oubliez rien. C'est votre responsabilité de vous documenter et d'estimer les risques de chacun des points. Par exemple: si vous devez fournir un moyen à l'administrateur d'automatiquement "poster" ses produits sur Facebook, vous devez d'abord lire la documentation fournie par Facebook pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

3. Multipliez par 2 votre estimation

Seulement une fois que vous avez estimé, selon vos meilleures critères, le temps qu'il vous faudra: multipliez tout par 2. Parce que même avec beaucoup de savoir-faire, on se trompe toujours gravement (facteur 4-5) sur au moins un point du cahier des charges. Cela vous donnera une bonne marge de sécurité. Le pire qu'il puisse arriver, c'est que vous passiez moins d'heures que prévu. Votre client ne peut que être content!

4. Fixez un prix et faites un devis

Maintenant que vous avez un cahier des charges signé et un tableau avec une estimation d'heure, vous devez fixer un tarif horaire. Ajoutez encore les éventuels frais d'hébergement, nom de domaine, etc. Vous avez maintenant un devis. Envoyez-le à votre client et assurez-vous qu'il le valide! 

5. Tenez votre client au courant

Le meilleur moyen d'avoir un client satisfait, c'est de le tenir informé au fur et à mesure que vous travaillez. C'est surtout important si le projet vous prend plus de temps que prévu et qu'en conséquence il coûtera plus cher. Ne venez pas à la fin du mandat avec une facture 2 fois supérieur à votre devis!

6. Toute modification se paie

Votre client a le droit de changer d'avis. Si quelque chose change pendant le mandat, reprenez le processus à zéro et refaites valider le cahier des charges ainsi que le devis. Si les modifications surviennent après coup, considérez qu'il s'agit d'un nouveau mandat à part entière.

7. Définissez bien la garantie

Cela fait 6 mois que votre client a un site de vente en ligne, il est content, et d'un coup: il se fait hacker. Bien entendu, c'est vers vous que votre client se tournera, et il faudra être réactif. S'il s'avère que la faille de sécurité provient d'un logiciel que vous avez installé, vous avez le droit de facturer au client les heures que vous passez à le réparer, pour autant que vous l'ayez précisé dans la garantie que vous lui avez fait signer. 

8. Fournissez un maximum de documentation

Si votre client casse votre site en faisant une fausse manipulation, mais que vous ne lui avez pas fourni une documentation écrite, attendez-vous à devoir travailler gratuitement pour le réparer. Par contre, si vous avez précisé dans la garantie qu'un usage non-conforme au document entraîne des modifications payantes, vous serez couvert!

La suite dans mon prochain billet...

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."