Nicolas Hou

FONDATEUR DE COLOSSE.CH

Nicolas Hou est le fondateur de la startup genevoise Colosse, co-fondateur de project HERO et président de Ministry Of Cuteness. Après quelques années dans des entreprises de renom tels que Reuters, Honda et Apple, il lance sa société dont le tout premier produit LOKI a été sélectionné et récompensé par QoQa et Bilan. L'innovation et la créativité sont une obsession chez ce genevois sino-suisse fan de TED et des nouvelles technologies.

Après sa spécialisation en Marketing Management de l'Université d'Harvard et sa certification en Leadership d'HEC Paris, il s'intéresse aux avancées bio/technologiques (transhumanisme, robotique, I.A.) qui vont impacter notre société.

Voyant arriver la vague cybernétique nous tomber dessus sans prévenir, avec les conséquences économiques et sociales qu'elle va entraîner, il ne peut s'empêcher de communiquer les bienfaits, mais aussi les dangers de ce mouvement en marche. La robotique et les intelligences artificielles sont donc les principaux sujets qu'il aborde chez Bilan… en essayant de ne pas trop vous faire peur.

Impersonal assistant

"Bonjour Nicolas, vous avez un billet à finir pour vendredi.

Quelle serait d'après vous la réaction à cette phrase? Pour ma part, ce serait bien entendu un "Ah oui, merci, j'ai failli oublier!" (ce qui n'est pas vrai non plus car jamais je n'aurais raté ce premier rendez-vous avec vous!). Sauf que là, j'aurais vraiment l'air très étrange à remercier... mon téléphone. Car c'est bel et bien lui qui vient de me rappeler la date d'échéance. 

J'ai l'immense plaisir de partager avec vous un sujet qui me passionne depuis plusieurs années, à savoir la robotique/intelligence artificielle, et surtout son impact sur notre société et son économie. Cette introduction, avec ce que j'appelle ma "impersonal assistant" Siri, n'est qu'un ultra petit exemple du monde qui se construit autour de nous et qui a déjà commencé à changer notre quotidien. 

Le sujet est vaste. Nous parlerons bien sûr de robots, d'intelligence artificielle, de biotechnologie, d'humain "amélioré", du test de Turing, de singularité technologique, mais aussi d'Asimov, Kurzweil et même de... Johnny Depp avec son dernier film "Transcendence". Et nous en parlerons souvent car ce qui était science-fiction hier devient de plus en plus réalité aujourd'hui. En bon cinéphile que je suis, je vous proposerai également en fin de billet, un film correspondant à la thématique choisie. Je trouve qu'il est toujours intéressant de faire la corrélation entre les avancées technologiques et notre créativité à imaginer la société de demain. 

Mais revenons-en à Siri, cette assistante tellement dévouée à vous rendre la vie plus facile… Votre vie, mais aussi celle du reste du monde… car oui, les jaloux tels que Joaquin Phoenix dans "Her" peuvent s'inquiéter: la concurrence est rude lorsque l'on décroche le job de secrétaire pour la terre entière! Au tout début, je pensais que Siri n'était qu'une bête machine, une base de données qui ne s'appuie que sur le web pour recracher l'information dont on a besoin. Jusqu'au jour où elle a sorti mon prénom. Même si je savais qu'elle ne faisait que répéter mon identité enregistrée sur mon téléphone, la toute première fois, cela m'a quand même perturbé.  

Plus impressionant encore: la capacité de Siri à évoluer et à donner des résultats toujours plus pertinents, toujours plus adaptés à l'utilisateur. J'ai alors fait ce que moins d'un pourcent des clients font, j'ai lu le "Apple iOS Software Licence Agreement"... je plaisante, seulement la section concernant Siri (faut pas exagérer non plus). Voici la partie intéressante du document

"When you use Siri or Dictation, the things you say will be recorded and sent to Apple in order  to convert what you say into text and to process your requests. Your device will also send Apple other information, such as your name and nickname; the names, nicknames, and relationship with you (e.g., “my dad”) of your address book contacts; and song names in your collection (collectively, your “User Data”)."

Pour faire simple, tout ce que vous racontez à Siri, c'est envoyé chez Apple. Il n'est pas difficile d'imaginer qu'avec toutes ces informations et avec un peu de temps, Siri saura tout sur tout le monde. Je ne sais pas pour vous mais je ne connais qu'une seule autre entité supposée en savoir autant sur nous tous, et celle-ci fait encore toujours l'objet de plein de débats théologiques. Bref, imaginons maintenant que cette intelligence artificielle (car Siri en est une) "s'éveille": que va-t-elle faire de toute cette masse d'informations? Faites-vous confiance à votre téléphone pour lui confier votre vie? Feriez-vous de même avec un être humain ayant le même rôle que Siri?

Bien entendu, nous sommes encore loin d'avoir une conversation existentielle avec elle car il reste pas mal de place à l'amélioration. Néanmoins, j'ose parier qu'une fois la voix rendue un peu moins robotique, les phrase moins saccadées et les réponses plus sophistiquées, on se surprendra à répondre naturellement … "Ah oui, merci, j'ai failli oublier!"

(film à voir - "Her" de Spike Jonze avec Joaquin Phoenix, Scarlett Johansson et Amy Adams)

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."