Francois Hofer

FONDATEUR DE CHOCOLIC

Suite à un bachelor en Management à HEC Lausanne, François Hofer fonde le site www.produitsdici.ch qui permet de créer son propre coffret cadeau avec des produits régionaux. Puis, il reprend ses études à temps partiel et effectue depuis septembre 2012 son master en Systèmes d’Information aux universités de Neuchâtel et de Lausanne. Sa première expérience entrepreneuriale ne décollant pas comme il le souhaite, il la met de côté et se lance dans une nouvelle aventure en créant la marque Chocolic qui regroupe des spiritueux aromatisés au chocolat, comme du vin, de la liqueur ou de la bière. Il s’occupe de l’importation et de la distribution de tous ces produits en Suisse.

Tous les jours il est confronté à de nouveaux défis qui jonchent le chemin d’un entrepreneur.

Il existe aussi des pièges avec l'AVS

A première vue, le premier pilier du système de retraites suisse est très simple. Pour avoir une rente complète à votre retraite, vous devez avoir cotisé depuis l’âge de 21 ans jusqu’à l’âge légal de départ à la retraite. Si vous êtes salarié, on vous déduit automatiquement votre cotisation de votre salaire, et si vous êtes indépendant, c’est un peu plus compliqué, car vous devez vous inscrire à une caisse AVS qui s’occupera de calculer vos cotisations en fonction de votre revenu annuel. Cela reste aussi assez simple.

Mais compliquons un peu les choses et admettons qu’à 21 ans vous êtes étudiant et que vous n’avez pas de revenu. Dans ce cas vous devez payer un montant de 487 francs par année pour que votre année soit comptabilisée. Si vous êtes comme moi inscrit à l’université de Lausanne, la caisse AVS de la ville de Lausanne s’occupe de votre cotisation. Je ne peux pas me prononcer pour les autres institutions.

Continuons de compliquer la donne, et imaginons cette fois que vous êtes étudiant et que vous avez un petit boulot pour lequel vous avez cotisé moins que les 487 francs. Ici aussi, la caisse de votre université va vous rappeler votre cotisation. Mais elle va vous demander de payer l’entier des 487 francs. Vous devez donc lui fournir un certificat de salaire prouvant que vous avez déjà cotisé une partie. Elle vous renverra un bulletin vous permettant de payer la différence.

Pour compliquer encore plus, je vais prendre mon cas pour l’année 2012. Cette année-là, j’étais étudiant à l’université de Lausanne, employé d’une administration communale pour l’équivalent d’un 5%, indépendant de janvier à juin et salarié de ma propre sàrl de juin à décembre ! Je suis curieux de savoir si on peut faire plus compliqué…

Ma société étant toute jeune, je n’ai pu me verser presque aucun salaire. J’ai donc cotisé de toutes petites sommes dans 4 caisses différentes. Comme les cotisations ne sont centralisées qu’au moment de votre départ à la retraite, les caisses ne connaissent pas le montant total des cotisations annuelles.

Voici donc la marche à suivre pour éviter de payer trop, mais être certain que votre année soit comptabilisée. Choisissez la caisse auprès de laquelle vous voulez payer la part de cotisation manquante. Pour ma part, j’ai choisi celle pour les étudiants. Puis contactez les autres pour les informer que vous allez payer la cotisation manquante dans une autre caisse, et pour leur demander un relevé de vos cotisations annuelles (le certificat de salaire suffit).

Puis, il vous faudra envoyer tous ces documents à la caisse choisie pour qu’elle vous envoie un bulletin correspondant à la différence à payer.

Cela peut paraître simple, mais de connaître la marche à suivre pourra vous faire économiser de nombreuses heures de téléphone pour comprendre le système.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."