Mulhauser Isaline

SPÉCIALISTE EN MARKETING ET COMMUNICATION

Isaline Muelhauser évolue entre une agence de développement web et des mandats indépendants. Athlète et coach, elle retient de la pratique sportive l’équilibre, l’esprit d’équipe et la détermination, trois principes fondamentaux qu’elle applique pour réaliser des projets. Enthousiasmée par les nouvelles technologies et la collaboration, elle rend compte des tendances en matière de teal management ou auto-gestion.

Holacracy: supprimer la hiérarchie n'est pas synonyme d'anarchie

Des bonnes intentions - pour quelles actions?

C’est excellent, les bonnes intentions et super de se sentir avoir une mission. C’est encore mieux quand tous ces bons sentiments se convertissent en actions concrètes au bénéfice de l’entreprise.

Aussi idéaliste que je puisse l’être, il est évident que je ne recevrai pas mon salaire à la fin de chaque mois en remerciement de mon sourire et ma bonne humeur au bureau. Si une entreprise sans management rimait avec dépôt de bilan, ce ne serait à l’avantage de personne. Encore moins dans la perspective où je projette de pouvoir continuer à travailler pour mon actuel employeur.

Tous ces sentiments sont formidables, et soyons sincères (*spoiler alert), ils ont aussi été confrontés à la réalité. Si, de l’extérieur, une entreprise sans management peut faire penser aux Bisounours (ou poneyhof), cela n’empêche pas les employés d'être confrontés à des difficultés salariales, de gestion de projet et d’équipe, de prise de décisions etc, à l’image de ce qui se passe dans toute autre entreprise.

Fin de la hiérarchie = anarchie?

Jusqu’à la fin de l’année 2015, nous avions un échelon de hiérarchie: nous les appelions, les ‘management buddies’. En tant qu’employé, nous avions tous une personne de référence, notre ‘management buddy’ qui était responsable d’une série de décisions.

Le management a décidé que, dès janvier 2016, nous fonctionnerons sans hiérarchie. D’un point de vue structurel, il est évidemment impossible d’envisager une organisation sans responsabilité et sans prise de décision.

Décider de supprimer la hiérarchie ne signifie en aucun cas une forme d’anarchie décisionnelle. Supprimer la hiérarchie signifie fournir à l’organisation un autre type de structure remplissant les mêmes impératifs.

Cette différence, ainsi verbalisée, peut sembler subtile, mais elle est fondamentale. En d’autres termes, supprimer la hiérarchie n’équivaut pas à une liberté totale de mes décisions, mes actions, la gestion de mon temps, etc. Cela signifie que je suis responsable de mes actions, de la gestion de mon temps et de mes prises de décisions.

Par analogie, être majeure et vaccinée ne signifie pas que je puisse jouir d’une liberté totale. Bien que je sois libre, j’évolue dans une société qui implique des lois et des règles. J’ai appris à évoluer, en toute conscience de mes actions, dans cette structure.

Travailler dans une entreprise qui fonctionne sur un modèle sans hiérarchie est assez similaire: je suis libre de mes actions, pour accomplir une mission, dans une structure donnée.

Holacracy - une marque déposée

Lorsque le management a décidé d’abolir la hiérarchie, il était nécessaire de fournir à l’entreprise une autre structure de fonctionnement, pour que les tâches quotidiennes, qui impliquent des prises de décisions et des responsabilités, puissent être effectuées.

Il existe des formes d’organisation non hiérarchiques. ‘Holacracy’ est l’une d’elle.

‘Holacracy’ est une marque déposée, qui nomme un type spécifique d’organisation. ‘Holacracy’ ne connaît pas de traduction (pour cette raison, le terme ‘holacratie’ est maintenant banni de mon langage).

En d’autres termes, lorsque le management a décidé de supprimer la hiérarchie, il a installé un autre plateau de jeu à la place, un plateau de jeu qui s’appelle ‘Holacracy’.

La première étape pour pouvoir évoluer dans cette nouvelle structure, est de la comprendre…

... à suivre!

 

Retrouvez Laurent Prodon et moi, au Swiss Web Festival, le 11 octobre à 17:30, pour une conférence intitulée Holacracy, un système de gestion d’entreprise pour doper l’efficacité ?
Nous serons présents pour répondre à toutes vos questions!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."