Bloch Ghislaine NB

Journaliste

Ghislaine Bloch a découvert le monde de la vidéo et du reportage dès son adolescence. Après l'obtention d'un master à la Faculté des Hautes Etudes Commerciales de l'Université de Lausanne, elle démarre sa carrière à L'Agefi où elle effectue son stage de journaliste. Puis elle rejoint le quotidien Le Temps en 2004 où elle se spécialise dans les sujets liés aux start-up, à l'innovation, aux PME et à la technologie. Des thématiques qu'elle continue de traiter chez Bilan depuis 2019.

L’espoir après le traumatisme

L’espoir après le traumatisme

Covid-19 Il y aura un avant et un après le Covid-19. Des vies humaines vont disparaître malgré les innovations dans la médecine et les technologies de pointe. Les conséquences de ce virus ne se limiteront pas à la santé. Le coronavirus perturbera l’ordre du monde et aura des conséquences profondes sur l’économie, nos systèmes politiques et notre société. A court terme, la crise sanitaire va engendrer un risque de récession mondiale, touchant l’offre, la demande et les marchés financiers. Sur le plan politique, cette pandémie va se traduire par un repli sur soi. Enfin, la société dans son entier va procéder à une introspection généralisée durant plusieurs semaines. Certains devront malheureusement affronter une solitude forcée ou rester enfermés avec un conjoint toxique. D’autres craindront pour leur emploi, leurs factures à payer ou leur fortune qui se réduit comme peau de chagrin.

Psychologiquement, quel sera l’impact de ce traumatisme sur nos comportements? Serons-nous encore capables de nous retrouver dans des endroits confinés et bondés? Développerons-nous des troubles obsessionnels compulsifs (TOC) en continuant à se laver frénétiquement les mains dès qu’on appuie sur un bouton d’ascenseur ou que l’on serre une main?

Malgré les semaines, voire les mois déprimants, qui s’annoncent, tentons de garder espoir. Cette crise permettra peut-être de retrouver des valeurs essentielles, comme celles de la famille ou de l’entraide entre générations. Et comme le rappellent les historiens, chaque traumatisme sociétal à grande échelle, dû à la guerre ou à la maladie, a toujours eu des impacts positifs, une fois le choc passé.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."