Guerdatnatachanb Web 0

COFONDATRICE DE CONSER INVEST ET DE SUSTAINABLE FINANCE GENEVA

Natacha Guerdat est associée fondatrice de Conser Invest, un conseiller en investissement et un gérant d’actifs entièrement dédié à la finance durable et à l’investissement responsable, dans lequel elle est en charge de la gestion et de la sélection de fonds. Natacha est au bénéfice de plus de 10 années d'expérience dans la finance durable. Elle a officié en tant que gérante de portefeuille sur la thématique durable au sein d'une banque privée. En charge du suivi du secteur des énergies alternatives, elle a géré un fonds d'investissement qui investit dans les technologies propres liées à l'énergie, l'eau et au traitement des déchets. Natacha est cofondatrice de "Sustainable Finance Geneva", une association dont l'objectif est de promouvoir la finance durable. Elle est détentrice d'un Master en relations internationales de l'Institut des hautes études internationales et du développement à Genève (HEID).

Gestion de patrimoine des fondations – quelles perspectives?

Une fondation d’utilité publique dispose de différents moyens pour financer ses opérations, dont celle de se doter d’un capital. On parle alors de fondation dotée, dont l’organisation diffère de celles qui ont recours à des dons réguliers pour couvrir leur budget. Une récente étude dresse un panorama du tissu romand des fondations dotées et s’intéresse notamment à la manière dont les fondations prennent en compte leur mission dans la gestion de leur patrimoine. De nature généralement discrète, une soixantaine de fondations romandes ont accepté de lever le voile sous le sceau de la confidentialité sur leurs pratiques. Des éclairages d’experts et de cas pratiques viennent illustrer cet état des lieux, qui faisait défaut à ce jour. Parmi les différents messages, les deux suivants sont particulièrement parlants.

1) Chaque fondation est unique et globalement contente

Il existe une grande hétérogénéité, tant sur les buts poursuivis, l’organisation opérationnelle, la gouvernance, ou les structures de financement. En cela elles diffèrent passablement du monde des caisses de pension soumises à des contraintes réglementaires strictes. Sur le chapitre légal, l’étude aborde, par exemple, l’absence de règles détaillées du droit suisse des fondations pour le traitement des conflits d’intérêt. Même si le niveau de satisfaction général des structures de gouvernance est très élevé, plus de la moitié des sondés estime qu'à l'avenir ce secteur devra améliorer l'organisation des conseils et mieux organiser et prévoir  les conflits d'intérêt.

2) Intégrer la mission à la gestion

La gestion du patrimoine occupe généralement peu de temps du conseil de fondation, la majorité des sondés estime que les conseils consacrent moins de 10% de leur agenda à cette tâche. Celle-ci est d’ailleurs souvent déléguée. Il semble que cela altère la perception de responsabilité du conseil. La distinction entre la définition et la mise en œuvre d’une politique de placement paraît d’ailleurs rare. Ceci peut d’ailleurs expliquer que la revue des gestionnaires est loin d’être systématique.  

Les investissements liés à la mission ou mission related investing (MRI), bien que répandu dans les pays Anglos Saxons, reste un concept, certes familier, mais visiblement très peu appliqué sous nos latitudes. En résumé, il s’agit d’éviter les investissements contraires aux buts poursuivis et favoriser ceux qui les soutiennent sans prétériter la rentabilité financière. Pour illustrer, la fondation Mistra, dont le but est la protection de l’environnement s’assure que les entreprises en portefeuille gèrent leur impact environnemental de manière responsable. Parallèlement, une exposition à des sociétés proposant une solution à un défi environnemental est recherchée, tel que l’utilisation efficiente des ressources ou de l’énergie (annexe 1 de sa politique d’investissement).

Encore perplexes, 40% des répondants envisagent un renforcement de leurs investissements dans le domaine. Au-delà de la cohérence, c’est également un très bon moyen de comprendre ce que l’on a en portefeuille.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."