Strobinofabrice

ANALYSTE CHEZ ANALYSES & DÉVELOPPEMENTS IMMOBILIERS

Diplômé de l'Institut d'études immobilières (IEI), Fabrice Strobino est architecte universitaire et chef de projets immobiliers chez Analyses & Développements Immobiliers depuis 2003. Il a en outre suivi le cursus de l'AZEK pour les gérants de fortune. Fort d'une expérience de plus de 4000 expertises pour de grandes banques, il est membre de l'Association des promoteurs et constructeurs genevois (APGC) et membre de la Chambre suisse des experts immobiliers (CEI).

Genève souhaiterait en finir avec les Neinsager!

Dans le grand quotidien romand de ce lundi, il est possible de lire que certains s'opposent à la rénovation de l'Eglise Russe, son utilisation actuelle étant limitée à un restaurant, des magasins d’art dont le commerce tente toujours de décoller et celui de dealers qui explose.

D’un autre côté, un groupe a pris en otage toute la République en faisant capoter un aménagement souhaité par ses citoyens, celui de l’aménagement de la Rade en un superbe lieu public, tandis qu'un autre s’en prend à l’amélioration des bâtiments de l’aéroport.

Finalement, pour ne citer qu’un autre exemple parmi les plus récents, les opposants à la fermeture de rues carougeoises ont déclaré qu’ils poursuivraient leur action (tiens donc). Pourtant ils ont été déboutés par le Tribunal...

Ce sont des pratiques genevoises bien connues, développées et bien rôdées : le recours, l’opposition et la pétition. Jo Johnny ne l’aurait pas mieux exprimé : « De bleu de bleu ! »

Chacun, dans son petit coin, est convaincu de connaître LA VERITE et que toute autre idée n’est bonne qu’à jeter. A la sortie des grands magasins, vous pouvez signer une pétition contre un peu n’importe quel sujet, expliqué par des dévoués miliciens qui n’y connaissent rien de rien. Au bistrot, d’autres vous expliqueront de long en large des ouï-dire.

Finalement, à l’arrêt de bus ou dans le tram, certains vous décriront avec moult détails une émission sur une ville chinoise inconnue qui rencontre exactement les mêmes problèmes que ceux que nous rencontrerons si nous laissons passer ce projet. Je cours vite m’acheter un bol de riz et un masque. La défiance à l’encontre de toute autorité et de toute personne ayant un tantinet étudié la question est à son paroxysme. Alors, soyons réalistes et constructifs, pour une fois à Genève. On a certes des idées sur un sujet, mais on n'y connaît pas grand chose.

Un système participatif à l’écoute de l’autre mènerait probablement à de biens meilleures résultats. Nous en sommes capables, nous aussi.

On voit que le secteur de la gare des Eaux-Vives peut démarrer. La nouvelle gare de Cornavin peut espérer voir le jour grâce à un large consensus et devenir un vrai pôle régional.

La « recourite aiguë » devrait être le dernier moyen d’action pour les citoyens et l’Etat devrait mieux communiquer en cessant l’arrogance affichée quand il s’exprime.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."