Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

GENÈVE/Papiers Gras présente les "Travaux récents" d'Anna Sommer

Crédits: Anna Sommer/Papiers Gras, Genève 2017

Je fais ici du rattrapage. Il y a plusieurs semaines que j'étais au vernissage d'Anna Sommer à Papiers Gras. En l'Ile. Roland Margueron a en effet convié la bédéiste à venir présenter à la fois des planches de son dernier livre et quelques-uns de ses papiers découpés en couleurs. Pour l'Alémanique, il s'agit d'une suite logique. En septembre dernier, elle tenait la vedette au festival BDFIL de Lausanne. Et son dernier ouvrage, paru aux Cahiers dessinés, se révèle tout récent. 

Née en mai 68, mais à Aarau, Anna a d'abord été graphiste. Il faut un début à tout. Elle s'est vite tournée vers le dessin, et en particulier la bande dessinée. Notons que le genre, qui a une longue tradition derrière lui à Genève, reste un peu boudé outre-Sarine. Question de culture sans doute. La famille d'Anna, puisqu'on peut désigner sou ce nom sa communautés d'amis, se révèle donc francophone. On la voit avec Noyau. Elle était proche de Mix & Remix. C'est une parente spirituelle de Frédéric Pajak, qui l'a plusieurs fois publiée à Paris aux Cahiers dessinés, sur lesquels il garde la haute main. C'est donc sans surprise là qu'a paru «L'inconnu», une histoire à quatre personnes. Il y a Hélène, la quarantaine, à la tête d'une boutique de mode. Antoine, son mari volage, enseignant d'histoire. Plus deux étudiantes, Vicky et Wanda. Vicky est enceinte d'Antoine. Hélène ayant trouvé un bébé abandonné dans une cabine d'essayage, qu'elle garde secrètement pour elle, tout tourne ainsi autour de la maternité.

Travail au scalpel 

Chacun possède son Anna préférée. Pour mon compte, j'avoue préférer de beaucoup la découpeuse de papiers au scalpel à celle qui analyse, avec un scalpel mental cette fois, l'âme féminine. Il faut en effet avoir vu ces sortes de poyas, version très moderne, pour de vrai. Sans que la reproduction en aplatisse les couches de papier, faisant ainsi croire à une sorte d'aquarelle. Tout se révèle ici en finesse. Il y a à la fois le résultat et le travail en train de se faire. La dentelle. Et puis la couleur apparaît telle qu'elle est, et non dans son interprétation mécanique. 

Si je reviens aujourd'hui sur la manifestation, c'est parce qu'elle inaugurera à Papiers Gras, le vendredi 10 à 19 heures, le festival Les Créatives. «National, féminin et féministe», ce dernier se déroulera jusqu'au 26 novembre. L'adjectif choisi comme emblème me gêne juste un peu. Pourquoi Les Créatives, ce qui marque plutôt un potentiel, une intention, un désir, et non pas tout simplement Les Créatrices?

Pratique 

«Anna Sommer, Travaux récents», Papier Gras, 1, place de l'Ile, Genève, jusqu'au 25 novembre. Tél. 022 310 87 77, site www.papiers-gras.com Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 19h, le samedi de 10h30 à 17h30.

Photo (Papiers Gras): Fragment (l'ordinateur recadre impitoyablement tout) du dessin assurant la promotion de l'exposition genevoise.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."