Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

GENÈVE/Le Voyageur du Mamco part dans un mois

Le Centre Pompidou avait tenté l'aventure sur un grand pied. Elle a fini en eau de boudin. La tente que Beaubourg promenait à travers la France, avec des œuvres tirées de la collection, coûtait bien trop cher aux municipalités qui l'accueillait. Elles devaient en effet assumer tous les coûts. Après quelques stations, il n'y plus eu de demandes. Construit à grands frais, le chapiteau a disparu. Sans doute détruit. On n'en est pas à une folie près en France. 

Le Mamco, qui fête on le sait ses vingt ans, l'âge des grands projets, va, lui, envoyer Le Voyageur dans les campagnes avoisinantes. Le projet se veut bien sûr transfrontalier. Une étape est ainsi prévue dès le 24 juin à Annecy. D'ici là, il y aura eu Dardagny du 14 au 29 mars, Vernier du 11 au 26 avril ou Cologny du 9 au 31 mai. Deux nouvelles incursions rurales sont prévues cet automne pour autant que Genève possède encore une vraie campagne. Précisons que, la première année au moins, les dépenses se verront supportées par le Mamco.

Une tente, un bâtiment et une sculpture 

Comment la chose est-elle conçue? Le plasticien Fabrice Gygi et l'architecte Tarramo Broenimann ont imaginé une chose tenant à la fois de la tente et du bâtiment. Il s'agit aussi d'une sculpture. Normal, vu la présence de Gygi, dont le public a récemment vu des pièces en trois dimensions chez Pierre Huber à Art & Public. Une grosse sculpture! Le Voyageur offrira 250 mètres carrés d'exposition, ce qui n'est tout de même pas rien. 

Le contenu ne sera pas sempiternellement le même. «Les expositions sont conçues pour chaque lieu en tenant compte des divers partenaires associatifs et éducatifs.» J'aurai l'occasion d'y revenir dans moins d'un mois. C'est vite là, le printemps... Photo (DR): Fabrice Gygi, co-auteur de la structure avec Tarramo Broenimann.

Texte intérimaire

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."