Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

GENÈVE/Le menu taille fine des MAH pour 2015-2016

Nous avons des nouvelles du MAH. Peut-être que je ne devrais pas m'inclure dans ce pluriel. Vous savez que je ne suis pas le bienvenu dans cette institution, que je vais parfois visiter incognito. Le programme m'est donc arrivé par la bande. Huit pages pour ne pas dire grand chose. Je vais donc fortement résumer le programme de la saison 2015-2016. 

L'exposition Jean-Pierre Saint-Ours, qui commencera le 25 septembre pour se terminer le 31 décembre, restera apparemment la dernière dans la maison mère avant fermeture. La direction fait comme si de rien n'était. Elle parle de la mise en caisse pour déménagement des collections dans un bâtiment en cours de construction à la Jonction. Je cite l'éditorial de Jean-Yves Marin. Les 600.000 objets des réserves «y seront rejoints par les 70.000 œuvres majeures aujourd'hui présentées dans le musée, lorsque les différents obstacles à sa rénovation auront été levés.» En clair, le référendum sera selon lui repoussé. Ce chantier «d'une ampleur séculaire mobilise l'énergie d'une cinquantaine de collaborateurs pour de nombreuses années.» Je ne ferai ici aucun commentaire. 

L'essentiel des expositions aura donc lieu ailleurs. Le Cabinet d'arts graphiques proposera du 16 octobre au 31 janvier un monde apocalyptique: Visions célestes, Visions funestes. Il y aura ensuite, du 21 octobre au 22 janvier, après le temps apparemment nécessaire au renouvellement de l'accrochage (neuf mois), un hommage à un éditeur genevois. Ce sera: Gérald Cramer, Artistes: Chagall, Miró, Moore

Le Rath a inscrit trois manifestations à son calendrier. Byzance en Suisse, qui marquera les adieux de la conservatrice Marielle Martiniani Reber, se déroulera du 4 décembre au 13 mars. Suivra, du 27 mai au 11 septembre, Révélations, Collections photographiques de Genève. Une résurgence. Le sujet avait déjà été annoncé il y a quelques années. Tout se terminera, du 2 décembre au 19 mars 2016, par Le retour des ténèbres. On y rappellera 1816, l'année sans été, qui vit à Cologny la naissance de Frankenstein. La vraie manifestation sur le «monstre» se déroulera cependant à la Fondation Martin-Bodmer. 

La Bibliothèque d'art et d'archéologie proposera, elle, deux choses. Du 10 novembre au 28 mai, ce sera 200 ans de fêtes et de livres!, l'un des derniers soubresauts de l'interminable commémoration de l'entrée de Genève dans la Confédération. Du 21 octobre au 27 mai, Les catalogues d'exposition fera le tour de ce qui est devenu un genre éditorial depuis le XVIIe siècle. L'effort 2016 de la Maison Tavel aura lieu du 7 octobre au 19 février. Il sera question de Châteaux forts et chevaliers

Voilà. C'est tout. Ajoutez par-ci, par-là, quelques colloques. C'est peu pour une institution aussi richement dotée en personnel. Photo (MAH): Une peinture murale du château de Cruet en Savoie. C'est pour rappeler l'exposition sur les chevaliers de la Maison Tavel.

Texte intercalaire.

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."