Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

GENÈVE/La galerie Pace montre la photo de Richard Avedon

Crédits: Succession Richard Avedon/Pace Gallery, 2018

Pour sa seconde exposition genevoise, la galerie Pace renonce au minimalisme. Il faut dire que ses anorexiques représentants peinent à attirer l'attention sur le quai des Bergues, qui n'a jamais été voué à la création contemporaine. La multinationale, qui vient d'ouvrir une antenne à Genève, a préféré cette fois le noir et le blanc d'une photographie connue de tous. Il s'agit de celle de Richard Avedon, révélé par «Harper's Bazaar» à la fin des années 1940 et resté actif jusqu'à sa mort en 2004. L'homme travaillait alors au projet «Démocratie» pour le «New Yorker». Il était aussi connu à ce moment en Europe pour ses contributions à l'«Egoïste» de Nicole Wisniak. 

Il existait mille manières possibles de célébrer ce magicien du 8e art, qui a imposé une nouvelle vision de la mode comme du portrait, en parallèle avec Irving Penn. Avedon a été un homme de studio, privilégiant le fond blanc (contrairement à Penn qui préférait le gris). Il savait utiliser les décors de rue et d'intérieurs. La politique l'intéressait beaucoup, avec ses dérives. Il se voulait aussi le chantre de l'Amérique profonde. En témoigne un livre culte comme «Visages de l'Ouest», sorti en 1986. L'extraordinaire, finalement, c'est qu'une telle diversité ne l'ait jamais fait dévier de ce que j'appellerai un style. Une ligne.

Concentration sur le portrait 

C'est en novembre 2017 que Pace a annoncé sa collaboration posthume avec l'artiste, dont certaines œuvres peuvent atteindre des cotes de plusieurs centaines de milliers de dollars. En 2010, une version géante de «Dovima avec les éléphants» de 1955, où le mannequin arbore l'une des premières robes de Dior créées par Yves Saint Laurent, s'est ainsi vendue 841 000 euros chez Christie's à Paris. Le visiteur genevois en retrouvera un tirage de taille un peu plus modeste. Normal. Il s'agit là de l'une des icônes par excellence d'Avedon, qui possède à son actif quantité d'images célèbres. 

Pace a préféré pour Genève se centrer sur le portrait, avec des tirages allant des années 1950 à 2000. Il y a évidement sur les murs ultra-blancs de la galerie un certain nombre de choses souvent vues. Marilyn, Katharine Hepburn, Sophia Loren, Andy Warhol ou Charles Chaplin se reconnaissent ainsi de loin. Il est cependant à l'honneur des galeristes d'avoir en prime exhumé des pièces rares, voire même confidentielles. Surtout dans le domaine de la politique, le plus éphémère de tous. Qui se souvient, surtout de ce côté de l'océan, du «congressman» Adam Clayton Powell, du juge de Louisiane Leander Perez ou même du gouverneur George Wallace, qui fit de l'Alabama une citadelle de la ségrégation raciale dans les années 1960? 

Il vaut donc la peine de pousser la porte et de regarder de près ces visages qui fixent une époque, un art ou une personnalité. C'est de la belle ouvrage, avec ce que la chose suppose de simplicité. Grâce à Avedon et à Penn, la photographie a changé d'âge vers 1948. Elle a moins cherché à séduire qu'à convaincre. Elle a surtout entrepris de synthétiser. Moins, c'est souvent plus.

Pratique 

«Richard Avedon», galerie Pace, 15-17, quai des Bergues, Genève, jusqu'au 2 novembre. Tél. 022 900 16 50, site www.pacegallery.com Ouvert du mardi au samedi de 10h à 18h.

Photo (Succession Richard Avedon/Pace Gallery 2018): Sophia Loren vue par Richard Avedon.

Texte intercalalaire.

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."