Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

GENÈVE/ Expositions, échanges, départs. Que nous réserve le MAH?

Crédits: Musée d'art et d'histoire, Genève

Quinze août (1). Si la France, en pleine fête mariale, a les côtes en long sur les plages, c'est la rentrée ailleurs. La vie muséale suisse a repris. Le premier vrai vernissage de la nouvelle saison a eu lieu le 11 août au Kunsthaus de Zurich. Il s'agit de la rétrospective Hans Jakob Oeri (1782-1868), un peintre alémanique à redécouvrir. La pause estivale sera demeurée courte outre-Sarine. Le nouveau Musée national zurichois se voyait inauguré le 31 juillet... 

A Genève, on n'en est pas encore là. Les Musées d'art et d'histoire (MAH) ont cependant sorti leur grand journal pour la fin de l'année. Inutile de préciser que je ne l'ai pas reçu, mais que je le tiens quand même en mains. Il y a là de l'information à piocher. Ne soyons pas toujours négatif(s)! La chose tient moins dans les expositions annoncées que dans les acquisitions et les projets. Je commencerai cependant par les premières. Le MAH reprend ainsi dans ses murs un projet naguère annoncé pour la Maison Tavel. Il fallait sinon boucher un trou, du moins combler un vide. «Châteaux forts et chevaliers, Genève et la Savoie au XIVe siècle» aura lieu du 7 octobre au 19 février 2017. Un rude saut après Urs Fischer.

Frankenstein bis au Musée Rath 

Le Musée Rath, lui, se penchera sur «Le retour des Ténèbres» du 2 décembre au 19 mars 2017. Il s'agira d'explorer les origines de l'imaginaire «gothique» depuis le «Frankenstein» de Mary Shelley, écrit en 1816 et publié anonymement en 1819. Il faudra tenir la comparaison avec la récente présentation sur le sujet de la Fondation Martin-Bodmer, d'un niveau véritablement international. Ce ne sera pas facile. Le Cabinet des arts graphiques rendra enfin hommage à «Gérald Cramer et ses artistes: Chagall, Miró, Moore» du 21 octobre au 29 janvier 2017. C'est toute l'activité d'un galeriste éditeur genevois qui se verra ici évoquée, avec l'aide de son fils Patrick Cramer. 

Les nouvelles, maintenant. Le MAH s'exporte. Pas forcément à l'étranger. La Fondation Pierre Arnaud de Lens (aucun rapport avec le Louvre de Lens, nous sommes ici en Valais) présentera du 21 octobre au 22 janvier une sélection de 82 tableaux flamands et hollandais appartenant au MAH. Il s'agira d'une première étape, avant la France et l'Espagne, pour cet accrochage reprenant le principe de l'exposition «L'art et ses marchés» montrée à Genève en 2009-2010. Dans le cas de «Savoir et pouvoir sous Ramsès II, Khâemouuaset, le prince archéologue», ce sera en revanche un échange avec le Musée départemental Arles antique. Genève y enverra son colossal Ramsès du 8 octobre au 22 janvier. En contrepartie, Arles organisera pour Genève (à une date non communiquée) une manifestation sur la cité provençale antique au regard des dernières découverts archéologiques. On sait que le Rhône et maintenant Trinquetaille font l'objet depuis plusieurs années de gros chantiers de fouille.

Retraites à signaler 

Cet aller et retour devrait faire partie des dernières prestation de Jean-Luc Chappaz au MAH. Si j'en crois mes informations, l'égyptologue devrait pendre sa retraite à la fin de l'année. Son départ précédera ainsi de quelques mois celui du numismate Matteo Campagnolo. Le musée change d'équipe... quand les postes se voient bien sûr repourvus par des scientifiques.

(1) J'ai écrit cet article le quinze août.

Photo (MAH): Les catouches de la statue colossale de Ramsès II.

Ce texte intercalaire suit immédiatement celui sur les enrichissements du Musée d'art et d'histoire genevois.

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."