Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

GENÈVE/Bains et AVV. La saison des galeries bouchonne sérieusement

Jeudi 29, c'était du côté de Carouge que les amateurs se devaient d'être. Les dames d'«Art/7» proposaient leurs vernissages communs. Je vous en ai déjà parlé. Je ne vous ai cependant pas dit que certains Carougeois ont profité de l'occasion. Outre Guy Bärtschi, qui montrait donc Georges Rousse, il y avait aussi bien S.M.A qu'Isabelle Dunkel d'I.D. Le tout dans l'harmonie. «Je trouve bien que d'autres aient profité de l'occasion», expliquait ainsi Marianne Brand. «Cela me donne l'impression que nous faisons boule de neige.» 

Après la présentation genevoise classique de Koller des 2 et 3 novembre (1), il y aura Art en Vieille Ville (AVV) le 5 novembre. Logique! Tout se déroule toujours lieu à Genève le jeudi. Il ne faut pas demander ce jour-là de dérogation pour une ouverture tardive. Pensez aux Coop et aux Migros. Il y aura là à vl'affiche trois musées et surtout quinze galeries, la seizième (Gowen Contemporary) s'étant provisoirement mise en veilleuse. Signalons déjà que Sébastien Bertrand a déménagé. Il a quitté son local de la rue Etienne-Dumont pour reprendre un lieu historique. Au 1, rue de l'Evêché, le galeriste succède ainsi à Michel Foex et à la légendaire Marika Malacorda.

De Peter Stämpfli à Daniel Berset

Qu'y a-t-il d'annoncé à AVV? Pas mal de choses. Stämpfli, qu'on oublie trop, sera chez Sonia Zannettacci. Frédéric Clot revient chez Rosa Turestky. Daniel Berset se retrouve à nouveau dans l'espace d'Anton Meier. Voilà pour les contemporains. S'y ajouteront de l'archéologie dans les deux arcades de Phoenix ou «La femme vue par les maîtres hollandais» chez Salomon Lilian. Je ne vous dis bien sûr pas tout. 

AVV répétera sa soirée le 7 novembre par des «portes ouvertes»le samedi 7 de 11h à 17h. Voilà qui risque de créer un effet de bouchon. Ce même samedi il y a l'ouverture de l'accrochage Koller. Celui de la maison Fischer de Lucerne aura son second jour chez Lionel Latham à la Corraterie, vu que le vernissage aura ici eu lieu le vendredi 6. Il y a enfin le week-end des Bains, survivance de celui de l'AGGAM (Association genevoise des galeries d'art moderne) dans les années 1980. Cela fait un peu beaucoup, surtout si l'on pense que le Salon des petits éditeurs genevois, qui comprend ceux publiant des ouvrages d'art, se voir programmé ce même 7 novembre à la Villa Sarrasin du Grand-Saconnex.

De Jan Fabre à Philippe Ramette

Je ne vais pas vous débiter tout le programme des Bains, de toute manière disponible sur leur site. Je vous citerai tout de même des gens connus. Jan Fabre sera chez Guy Bärtschi, côté Vieux-Billard. Xippas, dont le second espace devrait être prêt, montrera Philippe Ramette, vu il y a un certain temps au Mamco. Blondeau invitera Louise Lawler. Andata Ritorno, associé aux Bains, offrira, lui, Guy Limone. Il est vrai que vous avez aussi le dimanche 8 novembre pour voir tout ça! 

(1) L'article se trouve immédiatement au dessus de celui-ci. 

Photo (DR): Bill Viola, le vidéaste amécinain, sera en images au FMAC les 7 et 8 novembre.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."