Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

GALERIES/La sixième édition d'Artgenève aura lieu du 26 au 29 janvier

Crédits: Photo tirée du site de Palexpo

La conférence de presse n'aura lieu qu'en janvier, mais on sait déjà (presque) tout. La sixième édition d'Artgenève se déroulera du 26 au 29 janvier à Palexpo. Le vernissage, qui compte beaucoup lors de ce genre de manifestations, est prévu pour le 25 au soir. Le 24 aura déjà été inaugurée l’exposition de sculptures en plein air. Air plutôt frais à cette saison. 

Dirigée comme les précédentes par Thomas Hug, la foire 2017 comprendra 76 galeries, venues de pays divers. Au fort contingent helvétique s’ajouteront des participations françaises, mais aussi américaines, roumaines, autrichiennes, chinoises, allemandes ou israéliennes. J'en oublie sans doute. Les visiteurs retrouveront un certain nombre de participants des précédentes éditions. J'ai cependant noté pour Genève même de nouveaux-venus. Il s'agit de Grob, d'Artvera's, de Joy de Rouvre (il ne me semble pas avoir déjà vu ici la Carougeoise) et de Truth & Consequences, dont le nom me reste parfaitement inconnu. Mais je ne peux pas tout savoir.

Présentations non commerciales 

Aux activités commerciales s'ajouteront comme de coutume (on peut parler de coutume après cinq fois) des présentations à but strictement culturel. La Fondation Beyeler sera là, tout comme l'Institute of Contemporary Arts de Londres, la collection Michael Ringier de Zurich ou la Fondazione Sandretto Re Rebaudengo de Turin. L'Ariana, le Mamco ou le Centre d'Art contemporain incarneront les institutions genevoises. Après General Idea et la succession de Sol LeWitt, ce sera Anthony McCall qui créera une installation aussi monumentale qu'éphémère. L'Anglais, désormais septuagénaire, montrera des sculptures lumineuses installées dans une «black box» de 2000 mètres carrés. 

Que dire d'autre? La section The Living Room, qui réunit des œuvres proposées par différentes galeries présentes, sera une salle de bal avec figures humaines et lustres d'artistes. La Villa Sarrasin toute proche (qui souffre beaucoup de la présence particulièrement massive de Palexpo) accueillera Artgenève Musique avec une exposition et des performances de la Canadienne Angela Bulloch. Il y aura bien sûr des visites de collections privées locales pour les VIP. Les lettres VIP reviennent du reste assez souvent dans le communiqué. Que voulez-vous? Elle caractérisent le monde de l'art contemporain.

Photo (tirée du site de Palexpo): Une vue aérienne de l'édittion de 2014, avec ses arbres suspendus dans les airs.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."