Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

GALERIES/Guy Bärtschi revient aux Bains

Il était parti pour toujours. Le voici de retour après moins de cinq ans. Guy Bärtschi, qui avait fermé sa galerie de la rue du Vieux-Billard en 2010, revient dans un espace un peu plus petit des Bains. Ouverture le 15 janvier, avec Andrea Mastrovito, souvent vu chez Barbara Polla à Analix (qui n'aura pas duré "forever", comme le voulait son nom). 

Où allez-vous?
Au 24, rue du Vieux-Billard. La même rue. J'aurai là 89 mètres carrés. Ils étaient jusqu'ici occupés par un réparateur de sièges de voitures, spécialisé dans le cuir. On casse tout pour remodeler la surface en ce moment. 

Que deviendra votre superbe espace du 43 route des Jeunes, où vous présentez jusqu'au 13 mars 2015 l'Américain Jim Shaw?
Je le garde! Il y aura en fait deux lieux, avec une programmation d'expositions qui pourra devenir commune en cas de grosse manifestation. Je prévois trois accrochages par an route des Jeunes et cinq en ville. Une petite pose l'été. Si juillet reste un bon mois, il ne se passe strictement rien en août. 

Quelle structure allez-vous adopter?
On splitte. Du moins juridiquement. Il y aura désormais deux entités. L'une possédera le stock et les locaux. L'autre gérera les activités. Il y aura en fait trois partenaires, Moi, bien sûr. Barth Pralong, qui travaillait déjà avec moi. Le troisième sera Sébastien Maret, jusqu'ici actif dans la succursale genevoise de Sotheby's. 

Allez-vous retrouver une équipe aussi nombreuse qu'avant 2010?
Nous sommes trois personnes et demie à la route des Jeunes, en comptant un ou une stagiaire. Il n'y aura pas davantage de monde. Les gens seront transférés en ville. 

Qu'en est-il des foires?
Je recommence en commençant par "Artgenève" en janvier 2015. Ce sera surtout le fait de mes associés. J'entends personnellement m'occuper des artistes et des collectionneurs. Je donnerai des impulsions, mais il ne faudra rien me demander pour les encadrements ou le service après vente!

Photo (Steeve Iuncker Gomez): Guy Bärtchi lors de sa dernieère expositions aux Bains, en 2010.

Texte intercalaire, en rapport avec celui du dessus, consacré aux galeries genevoises.

 

 

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."