Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

GALERIE / Pierre Huber aligne les porcelaines de Fang Lijun

De loin, les œuvres proposées par Art & Public ressemblent à des entassements de friandises. Des loukoums, par exemple. Il y en a des blanches ou des roses. Notez que ces dernières, surtout lorsqu'il y a des coulées rouges, évoquent aussi la chair et le sang. Il s'agit là des pièces les plus récentes de Fang Lijun, l'un des plus célèbres artistes chinois depuis maintenant vingt ans. De cet homme, né en 1963, chacun connaît les bonshommes chauves et la bouche grande ouverte (rire ou douleur?), présentés isolés comme en grappes humaines. Ils font partie des icônes de la création actuelle. Fang s'est aujourd'hui retiré à Jingdezhen, la capitale de la céramique depuis plus de mille ans. Une ville dont Pierre Huber est devenu doctor honoris causa de l'Université. "Ses sculptures actuelles sont donc en porcelaine. Elle donnent d'autant plus l'idée de fragilité qu'elles semblent affaissées sur elles-même et se révèlent pleines de fissures. Les transporteurs sont terrifiés. Mais le risque encourru fait partie ici partie du jeu de l'artiste." 

Pierre Huber a été le collectionneur de ces œuvres, qui ressortent non pas des arts décoratifs pour les chinois, mais d'un art majeur selon eux: la céramique. Il en est devenu l'actuel propagateur et marchand. "Tout est parti le premier jour." Afin d'éviter les chocs, dus à l'abondance des visiteurs du vernissage, les plus petites pièces se voyaient placées sous des cloches de verre. Un symbole supplémentaire. Le globe servait jadis à empêcher non seulement la casse, mais à limiter l'empoussièrage du temps, et par conséquent son passage.

Une exposition à la fois séduisante et intelligente dans le cadre, parfait pour elle, d'une galerie de petite taille. Intime. Il s'agit bien sûr de la chose à voir en priorité aux Bains en ce moment.

Pratique 

"Fang Lijun, Sculptures", Art & Public, 37, rue des Bains, Genève, jusqu'au 20 juin. Tél. 022 781 46 66, site www.artpublic.ch uvert du mercredi au vendrfedi de 14h30 à 18h30, samedi de 13h à 17h. Photo (Art & Public): Une des sculptures présentées par la galerie.

Cet article complète celui voué aux Bains. La suite du programme comme prévu!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."