Dumonal Fred

ENTREPRENEUR ET ENSEIGNANT

Après plusieurs années en tant que responsable du marketing et de la communication internationale, dans les domaines du sport, puis du luxe, Fred Dumonal crée Les intellos en 2010, une structure spécialisée dans le Brand Content. Il accompagne des entreprises suisses et internationales, dans le conseil et le développement de stratégies de contenu digitales. Parallèlement, il est formateur pour l'Etat de Genève (DIP) où il forme les digital natives sur la création de dispositifs numériques. Dans le cadre de la recherche et du développement de compétences numériques, il est directeur de la Formation Continue et chargé de cours en Bachelors et Masters au sein de l’école CREA groupe INSEEC. Passionné par l’innovation et la transformation digitale, il analyse et envisage le monde numérique de demain.

Que le site Internet repose en paix (1990-20XX)

Toutes les bonnes choses ont une fin, dit le vieil adage. Le site web, aussi présent soit-il dans nos vies (e-commerce, marque, institutionnel, médias...) pourrait bien être amené à disparaître dans un futur proche. Cela ne devrait surprendre personne: il repose sur un modèle vieux de plusieurs centaines d’années.

Le 20 décembre 1990, Tim Berners Lee met le premier site Internet, Info.cern.ch, en ligne sur un serveur du CERN, à Genève. C’est le point de départ du Web accessible à tous. Mais qu’on le veuille ou non, un site web est une (petite) évolution du livre.

Il y a plus d’un demi-millénaire, des hommes inventaient l’imprimerie, qui a permis très rapidement de fabriquer des ouvrages en série. Un volume, des pages reliées, des images (parfois), du texte, un format duplicable, ça ne vous rappelle rien ? Le site web a été pensé sur le modèle du livre. L'artiste Kenneth Goldsmith l’a bien compris, il a entrepris début 2013 d’imprimer l’Internet tout entier et cumule déjà plusieurs tonnes de papier.

Les mots s’envolent, le code reste

Même s’il a beaucoup évolué ces dernières années, le site Internet est de moins en moins adapté à l’utilisation des internautes. Navigation sur des supports bien éloignés du 486DX 33Mhz de grand-papa (mobiles, tablettes, montres connectées, objets connectés…), contenus et informations pléthoriques qui sont indexés et organisés sur le principe du moteur de recherche, flux des réseaux sociaux, amplification de la connexion et mobilité permanente… En d’autres termes, les temps sont durs pour les pages HTML. Le contenu du web et l’utilisation que l’Internaute en fait n’ont jamais été aussi différents qu’en 1990. Si la philosophie du Web et son fonctionnement restent d’actualité, la forme va bientôt être mise à mal. Certaines marques l’ont bien compris et concentrent leur stratégie en dehors de leur site.

L’intelligence artificielle, naturellement !

Ce qui peut inquiéter le Site Web et sa ribambelle de pages HTML, c’est l’intelligence artificielle. Cette création humaine, qui ne cesse de grandir, risque bien de voler la vedette à l’invention de Berners-Lee.

Siri, l’ami Apple qui converse avec vous sur iPhone, était la première pierre à l’édifice. Viennent désormais les Chatbots, ces messageries intelligentes, qui remplacent un opérateur humain dans un service de conversation ou une hotline. Désormais, il est possible de réserver une chambre d’hôtel à l’étranger avec quelques mots clés dans un chat. Et ce n’est que le début. Le début d’un fonctionnement basé sur l’algorithmie, pour viser juste, encore plus vite. Pizza Hut, Meetic, Kayak, CNN, de nombreuses marques et entreprises ont décidé de franchir le pas, avec plus ou moins de pertinence et de succès. En Chine, WeChat a révolutionné le numérique avec une croissance impressionnante depuis 2011. Le paradigme de “l’Internet classique” est en mutation.

Futur vintage

Le site web a encore de beaux jours devant lui. Même si la course à l’innovation de ces trois dernières années remue les codes et les habitudes. Dans un futur certain, naviguer sur un desktop, avec une souris dans les pages d’un site web, sera peut-être le summum du ”cool”. Le Mac Book trônera aux côtés de la platine vinyle et de l’appareil photo argentique. D’ici là, ne perdons pas de vue les Chatbots et le développement de l’intelligence artificielle. Une intelligence qui ne cesse de progresser, notamment avec le deep learning. La machine apprend de ses erreurs, afin de ne plus les reproduire. Si l’erreur est humaine, est-ce que l’intelligence sera artificielle ? 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."