Brustlein Ivan

FONDATEUR DE SWIBECO – THE SWISS BENEFITS COMPANY

Après son Master de droit de l’Université de Fribourg, Ivan Brustlein se lance immédiatement dans le monde de l’entrepreneuriat et du business développement. En 2015, il fonde Swibeco, plateforme digitale de «flexible benefits» centralisant tous les programmes d’avantages et gratifications pour les collaborateurs. Son but est de pouvoir apporter de l’innovation et de la flexibilité dans la composition des packages de rémunération en Suisse.

Faut-il offrir de la reconnaissance monétaire ou non monétaire à ses employés ?

La reconnaissance monétaire : dans quels cas est-elle une bonne idée ?

La reconnaissance monétaire est une récompense financière octroyée de façon individuelle à un employé en marge du salaire. Pour le dirigeant, elle constitue un moyen de remercier un collaborateur au regard de performances inédites. Si l’attribution de primes représente le dispositif le plus répandu, ce type de gratification peut aussi prendre la forme de chèques-cadeaux ou de participation aux bénéfices de l’entreprise.

Cette récompense pécuniaire doit intervenir dans un contexte de valorisation d’un employé qui a surpassé les exigences de sa fonction. Pour être efficace, la reconnaissance monétaire doit :

  • démontrer que l’employé a excellé dans son travail et que ses performances ont généré une augmentation de l’activité et des résultats de l’entreprise ;
  • refléter au plus juste la valeur ajoutée dont a bénéficié la société ;
  • être cohérente et équitable à tous les niveaux de l’entreprise ;
  • plaire au bénéficiaire et correspondre à ses attentes ou besoins.

 

L’argent, synonyme de motivation ?

Les récompenses monétaires doivent résulter d’une stratégie rigoureuse établie en amont. Ce système de gratification a en effet pour vocation de susciter l’émulation entre collègues, ainsi que de renforcer leur engagement. Il ne doit en aucun cas créer des disparités nuisibles à un climat de travail favorable. C’est pourquoi il convient de bien réfléchir aux montants alloués afin qu’ils n’engendrent pas de déception par rapport aux attentes. Auquel cas ils pourraient être contre-productifs et provoquer une réelle démotivation parmi les employés.

Par ailleurs, si l’argent est utile, il peut être impersonnel et se révéler peu significatif pour le bénéficiaire quant à la valeur de son investissement. Il peut donc être judicieux d’élaborer un programme de gratifications plus concrètes. En proposant des solutions personnalisées, ancrées dans les préoccupations quotidiennes des employés, l’entreprise leur apporte un soutien qui a du sens. L’accès à une plateforme proposant des réductions sur des produits et services contribue par exemple à améliorer le pouvoir d’achat des collaborateurs et à renforcer leur sentiment d’appartenance à l’entreprise.

 

Gérer les récompenses de manière flexible et personnalisée

La meilleure solution consiste à créer un équilibre entre reconnaissance monétaire et non monétaire. Il peut s’avérer utile de mettre en place un système de motivation entièrement adaptable aux besoins et performances des employés avec lequel l’entreprise peut moduler sa stratégie de récompense monétaire au gré de la marque employeur qu’elle souhaite se forger et des valeurs qui sont les siennes.

Si la reconnaissance monétaire est un frein pour certaines entreprises en raison du coût qu’elle engendre, elle peut toutefois prendre des formes plus attractives que la simple revalorisation financière. En misant notamment sur la flexibilisation des avantages, on dispose d’une solution qui s’adapte à chaque profil d’employé. Une bonne façon de motiver ses collaborateurs et de répondre à leurs attentes.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."