Strobinofabrice

ANALYSTE CHEZ ANALYSES & DÉVELOPPEMENTS IMMOBILIERS

Diplômé de l'Institut d'études immobilières (IEI), Fabrice Strobino est architecte universitaire et chef de projets immobiliers chez Analyses & Développements Immobiliers depuis 2003. Il a en outre suivi le cursus de l'AZEK pour les gérants de fortune. Fort d'une expérience de plus de 4000 expertises pour de grandes banques, il est membre de l'Association des promoteurs et constructeurs genevois (APGC) et membre de la Chambre suisse des experts immobiliers (CEI).

Cela coûte cher de ne pas réfléchir !

Ne pas travailler tous ensemble crée les conflits et les absurdités que nous connaissons. On refait une route. 15 jours après elle est réouverte pour y enfouir les techniques? Cela a un prix, exorbitant!

Voici plus d’une année que la crise sanitaire impacte fortement tous les pays. Quelles leçons sont tirées de cette période, à Genève ? Aucune ! Le canton fait le hérisson en attendant que tout redevienne « comme avant ».

On parle du plan carbone à l’horizon 2050. Mais la planification de la Confédération pour l’aéroport de Genève se base sur une croissance continue jusqu’en 2030, calculée en... 2019. Ce plan va être adopté cette année (https://www.bazl.admin.ch/bazl...). Une grande partie du territoire du canton deviendra inconstructible pour des logements.

Cela fait plusieurs années que l’Etat a imposé légalement que les propriétaires privés rendent plus écologiques leurs bâtiments. C’est seulement aujourd’hui qu’à grands coups d’annonces qu’il va aussi le faire.

Aujourd’hui, il veut changer la loi sur l’imposition des voitures en favorisant les voitures électriques. A-t-il seulement réfléchi qu’à Genève, il y a une majorité de locataires ?! Il est rare que ceux-ci aient accès à une borne de recharge ? C’est peut-être par là qu’il aurait fallu commencer !

Quant aux problèmes de circulation, à part le fait de poser des autoroutes cyclables dans le canton, rien n’est fait pour avoir une vision cantonale claire de la mobilité. L’Etat ressort des cartons de vieilles cartes. Il n'élabore aucune concertation entre les différents milieux concernés. Les Communes , sans vision globale, n’en font qu’à leur tête. La question de la mobilité au sens large n’est pas abordée. Quelle cacophonie!

Tout cela a un coût énorme à l’image des lignes de tram démantelées dans les années soixante, qu’on réhabilite avec peine maintenant. Ce manque de vision coûtera cher!

Le business model touristique qui prévalait avant la crise sanitaire, avec ses salons et ses centres de congrès n’est aucunement remis en question. Rien n’a été développé pour développer l'attrait du tourisme traditionnel. Il y a 5 ans, le crédit d’étude pour la réfection du Musée d’Art et d’Histoire était refusé en votation populaire. Et depuis ?! Rien ! Pendant ce temps, nos voisins construisent un pôle muséal, le Quai 10. La cité de la musique est frappée d’un référendum.

Dans toutes les villes touristiques, Bâle par exemple, une offre culturelle variée et qualitative est proposée. Il y est même possible de louer à l’hôtel même, pendant la journée, des vélos, tout en laissant son moyen de locomotion dans un garage pendant tout le séjour.

L’urbanisation se fait à la méthode d’Hausmann, sans concertation générale. Naturellement, tous les projets sont combattus. Et cela coûte très cher. Des initiatives populaires apparaissent naturellement. Le seul résultat sera de tout bloquer.

Mais l’Etat n’est pas le seul responsable. A Genève, tout projet est systématiquement combattu par des oppositions populaires. Dans une salle de réunions, il y a autant de spécialistes que de participants. Chacun s'est érigé en docteur honoris causa des arbres,  de la mobilité, du bruit, de l’architecture ou encore du patrimoine.

Avons-nous vraiment encore les moyens de nous payer de ne pas réfléchir?!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."