Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

EXPOSITION / Morges propose le trait engagé de Martial Leiter

Il s'est fait plus discret dans la presse, dont les finances deviennent par la force des choses bien frileuses. Martial Leiter n'y publie plus aujourd'hui qu'une douzaine de dessins par an. On le voit donc moins dans les médias suisses, germaniques et français ("Le Monde"). L'homme poursuit ce qu'on appelle, dans ces cas-là, "un travail personnel". 

A 62 ans, le Neuchâtelois revient pourtant à la Maison du dessin de presse. Elle se situe à Morges, dans la rue Louis-de-Savoie, où s'est récemment installée la galerie de peinture suisse classique d'Arnaud Tellier. Le local d'exposition occupe le rez-de-chaussée d'une grande maison ancienne, non loin du Casino. Il se compose d'une vaste salle, où prennent place des cimaises mobiles. Une disposition convenant parfaitement à l'artiste (car c'en est bien un). A une exception près, mais spectaculaire, ses œuvres restent de petites dimensions. Une vingtaine de centimètre de haut ("je préfère de loin le format vertical") sur une quinzaine de large.

Une dénonciation globale du monde 

Depuis les lointaines années 1970, Leiter s'est fait connaître par ce que l'exposition actuelle nomme "le trait engagé". Cette ligne noire, tracée à l'encre de Chine, n'a rien de politique au sens étroit du terme. Le natif de Fleurier n'est affilié à aucun parti précis. Sa dénonciation du monde se révèle plus globale. Elle s'attaque au militaires, aux institutions en place et surtout à la finance. L'économique dicte ici tout. L'observateur notera du reste que le tracé anguleux de Leiter correspond aux courbes brisées des graphiques boursiers. Il n'a rien de la rondeur colorée caractérisant, par exemple, les images plus rassurantes du Genevois Tom Tirabosco. 

Au fil des décennies, l'art de Leiter, proche de la gravure, a peu évolué. Les thèmes, traités d'une manière abstraite, volontiers surréalisante, non plus. Les différentes périodes s'entremêlant à Morges, le visiteur a donc beaucoup de peine à dater les dessins. Une aubaine. Certains pourraient se voir resservis tels quels aujourd'hui. Leur auteur n'est pas tombé dans le travers de bien de ses confrères. Celui voulant que leur création, liée de trop près à l'actualité, soit périmée en même que le journal sur lequel elle se voit journellement imprimée.

Livres disponibles 

La vision du monde apparaît continuellement noire. "Pas assez", rétorque volontiers l'auteur. Il aimerait "un dessin plus sombre encore, afin d'aboutir à un monde plus clair." Difficile pourtant de voir ici la moindre lueur d'espoir. L'univers s'enfonce dans la bêtise, la méchanceté, l'égoïsme et la rapacité. Nous sommes quelque part entre le sarcasme et le désespoir. 

Signalons pour terminer aux amateurs du Neuchâtelois que la plupart de ses livres restent disponibles. Le plus récent d'entre eux est un des Cahiers dessinés que Frédéric Pajak produit à Paris, sous l'aile de Buchet Chastel. "Tous rebelles" date en effet de 2012.

Pratique 

"Martial Leiter, Le trait engagé", Maison du dessin de presse, 39, rue Louis-de-Savoie à Morges, jusqu'au 25 mai. Site www.maisondudessindepresse.com, ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 18h. Entrée libre. Photo (Martial Leiter): Un dessin exposé à Morges. "Le mur" illustre la fracture économique.

Ceci est un texte intercalaire. Demain samedi 19 avril, comme prévu, l'homme de l'Ariana genevois à la mécène Gisèle de Marignac. 

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."