Nivez C Photoa

JOURNALISTE

Journaliste en France depuis 1990, d’abord comme reporter et journaliste dans le secteur de la musique, puis dans les nouvelles technologies, internet et l’entrepreneuriat. Après 20 ans en France, j’ai migré en Suisse et à Genève ou je vis et travaille désormais sur ma nouvelle passion: l’alimentation et la santé.

J’ai fait l’essentiel de mon parcours dans l’audiovisuel français (France Inter, France Info, Europe1, ou encore Canal+). Désormais journaliste freelance en Suisse, j’ai signé une série d’articles pour le quotidien suisse-romand Le Temps et travaille désormais pour BILAN où je tiens la rubrique mensuelle « Santé & Nutrition ».

Vous pouvez aussi me retrouver sur mes blogs : www.suisse-entrepreneurs.com, galerie de portraits des entrepreneurs que je côtoie en Suisse, et sur LE BONJUS mon nouveau blog consacré aux jus et à l’alimentation.

Evian Resort : l’expérience française !

Je rentre d’une expérience thermale à Evian : 2 jours de thalasso aux thermes avec hébergement à l’Ermitage. Du très bon ! Et du moins bon.

C’est le bon côté de la France : le style français, la classe et l’élégance y sont uniques ! On les retrouve notamment dans l’hôtellerie. A l’occasion d’une réunion familiale, j’ai découvert Evian resort le week-end dernier. Ce site, qui appartient au groupe Danone (comme l’eau d’Evian), regroupe 6 sites tous situés sur la ville d’Evian et les bords du lac : le grand golf d’Evian (qui vient d’accéder au circuit très fermé des compétitions féminines Championship) ; l’Académie de golf avec ses aires d’entrainement ; les thermes d’Evian (j’y reviendrai !) le Casino et enfin, ses 2 hôtels : l’Hôtel Royal, le fleuron du groupe. Fermé depuis plus d’un an pour rénovation, le Royal va partiellement réouvrir pour 3 mois cet été, puis refermer ses portes en octobre 2014 jusque la réouverture complète prévue à l’été 2015.

J’ai passé 2 jours à l’Ermitage, l’autre hôtel, situé à 400 m de l’hôtel Royal. Les deux hôtels partagent d’ailleurs le même parc (et sans doute les mêmes jardiniers). L’Ermitage, plus moderne est un 4 étoiles qui a été entièrement rénové en 2012. Oui vraiment, c’est le bon côté de la France.

Le jardin de l’Ermitage est un exemple de bon goût et d’élégance. Magnifiquement paysagé, le parc est un voyage à lui tout seul. Ici, les jardiniers sont des artistes, la rêverie et les surprises se nichent jusque dans les plus petits détails. On pourrait passer des heures à arpenter les espaces verdoyants autour des hôtels, mais j’ai rendez-vous au Spa.

Au Spa de l'Ermitage là encore : beaux équipements, belle rénovation, accueil du personnel impeccable. Me voilà partie pour une beauté des mains et des pieds. Et c’est là que le bât va blesser (au sens propre et figuré). Les esthéticiennes adorables, jolies et bien élevées, sont malheureusement peu expérimentées. Pourquoi prendre du personnel débutant (ou presque) dans des prestations aussi haut de gamme ? La beauté des pieds est quand même facturée 88 euros soit près de 110 CHF (plus cher qu’en Suisse !). Une de nous va saigner d’un pied autour d’un ongle trop « sévèrement » nettoyé. L’autre verra son vernis massacré par les chaussures, malgré 2 heures de séchage à l’air libre… Je pose réclamation : et agréable surprise, les soins seront dé-facturés, le vernis reposé, avec mot d’excuses de la direction et des coupes de champagne offertes en chambre. Bravo pour la réaction ! Et pour le management. Si le personnel est parfois un peu jeune (y compris en salle de restauration) il est heureusement managé de façon « serré » et tout écart est vite rattrapé.

J’ai eu enfin le plaisir de goûter aux soins des Thermes d’Evian. Là encore, rénovation complète il y a trois ans. Tout est neuf, calme et moderne. Des fontaines d’eau d’Evian en accès libre, une boutique qui affiche les 2 spécialités de la maison : golf et cure thermale. Ici, tout est « trendy ». C’est la puissance de l’excellent marketing d’Evian. Et plus important que tout : le personnel des thermes est senior et qualifié.

Cette expérience à Evian Resort m’inspire une remarque : l’hôtel idéal serait pour moi un hôtel français, pour son bon goût, sa classe et son élégance, avec du personnel suisse, pour sa formation et son service inégalés.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."