<p>Rédacteur en chef du Temps, (ex-rédacteur en chef de Bilan)</p>

Depuis le 1er janvier 2015, Stéphane Benoit-Godet dirige la rédaction du quotidien Le Temps. Il était le rédacteur en chef de Bilan de 2006 à 2015. Auparavant, il a travaillé pour les quotidiens La Tribune de Genève et Le Temps 1998-2003), journal dont il a dirigé la rubrique économique (fin 2000 à mi-2003). Juriste de formation, Stéphane a fait ses études en France à l'Université d'Aix-Marseille III. 

 

 

Eveline, notre mauvaise fée

Eveline, chère Eveline. J’ai tout de suite aimé ton petit air chafouin: toi, tu n’allais pas t’en laisser conter et tu serais la méchante rêvée pour ceux qui doivent chroniquer la vie publique. Arrivée au pouvoir il y a cinq ans sur un air d’abracadabra, tu t’es vite imposée comme notre fée Carabosse. Une sorte de déesse de la discorde parvenue à jeter un mauvais sort sur ses opposants.

Ces derniers trépignent sous la Coupole, font mine de s’arracher les cheveux, courent dans tous les sens mais rien n’y fait. Ils ne parviennent pas à te déguiller car ceux qui complotent ne prévoient jamais de dispositif pour stopper la machine infernale. Toi, tu restes là, fermement arrimée à ton balai, avec une irrépressible envie de tout poutzer car même l’argent doit être propre chez la fée.

De ta baguette jaillissent des dons maléfiques. Tiens, il y a dix jours encore, il t’a suffi de prononcer une incantation devant ton chaudron à Coire pour que les deux grandes banques perdent à l’ouverture de la bourse le lendemain 6 milliards de francs de capitalisation boursière à elles deux. Eveline, je sens que les banquiers vont piquer leur crise.

D’ailleurs, j’animais un débat la semaine dernière devant 300 d’entre eux, tous hagards et dépressifs. Certains m’ont même demandé des conseils, à moi, un scribe, tu imagines donc leur niveau de désespoir. Cette foule n’avait rien de sentimental et éructait des mots très durs contre toi. Je te l’accorde, beaucoup avaient cédé à la vie facile et croyaient le secret bancaire, légué par tes aïeuls, éternel.

Mais tu y vas un peu fort: combien de couleuvres leur as-tu fait avaler? Fin du secret bancaire y compris en Suisse, Lex USA, Fatca, dénonciations individuelles, interdiction de se déplacer dans les territoires hostiles ou encore convention sur les successions avec la France. Arriver à faire croire que François le Mou a eu le dessus sur toi restera sûrement comme ton sortilège le plus malin.

Les dernières rumeurs te concernant? Que tu aurais autorisé les Américains à demander à chaque banque pincée d’en dénoncer dix autres. A ce rythme-là, la pelote va se dérouler très vite et toute la place financière va partir en quenouille.

Eveline, mauvaise fée, ton histoire ne s’achève pas encore mais il est déjà écrit que tu ne laisseras rien de fertile derrière toi.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."