Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

VEVEY/Le Musée Jenisch publie les gravures de Jean-Pierre Kaiser

Crédits: Jean-Pierre Kaiser/Musée Jenisch, Vevey

Il y a trente ans, le Cabinet cantonal des estampes (canton de Vaud, donc) s'installait au Musée Jenisch de Vevey. Son déménagement depuis l'Elysée lausannois (où il était installé de 1979 à 1983) entamait, sans le savoir, la spécialisation de l'institution. Elle allait toujours davantage se concentrer sur le papier. Ce domaine sera du coup peu à l'honneur dans le futur Musée cantonal des beaux-arts, qui sort aujourd'hui du sol près de la gare de Lausanne à la vitesse d'un champignon. 

Il fallait fêter cela. Je vous parlerai prochainement de la grande (et très réussie) exposition consacrée à la gravure polychrome de la fin du XIXe siècle en France, «Vertige de la couleur». Il me faut aujourd'hui brièvement vous entretenir de l'autre accrochage du moment, installé à l'étage. Il s'agit d'un hommage à Jean-Pierre Kaiser (1915-2001). «Poursuivant l'étude de ses collections, le musée propose un parcours à travers les grandes séries («Météorites», «Espace monumental», «Grand ciel»...) qui ont occupé l'artiste au fil de sa carrière.» Il s'agissait pour lui d'un abondant contrepoint à un art volontiers monumental. Kaiser reste surtout connu pour ses peintures murales et ses cartons de vitraux. Le Vaudois a tout de même gravé 500 planches.

Un noyau de référence 

Si le Jenisch parle d'étudier ses collections, c'est parce qu'il a reçu en 2009 une importante donation de la famille Kaiser. Cette dernière a ainsi créé un noyau de référence. Encore fallait-il la publication qui va avec! Elle est sortie de presse en mai. Il s'agit d'un volume à la couverture solidement cartonnée, publié avec le texte en français et en allemand. Plusieurs auteurs se sont attelés à la tâche, sous la direction de Laurence Schmidlin, alors responsable du Cabinet des estampes (1). Ils vont de Philippe Kaenel ou de Bruno Corthésy. Marc Atallah a donné un chapitre, tout en présentant parallèlement à la Maison d'Ailleurs d'Yverdon une trentaine de gravures de Kaiser dans le cadre de son actuelle exposition «Corps-Concept». Le jeune artiste Jérémie Gindre (il est de 1978) a pour sa part écrit une nouvelle, imprimée dans un petit cahier inséré au milieu du livre. 

Mais comment définir au fait le style de Kaiser, dont une soixantaine de pièces se voient présentées à Vevey avec quelques sculptures de petite taille et des dessins préparatoire? Difficile, dans la mesure où son art ne s'inscrit dans aucun courant, même minoritaire. Passées les années 1950, sa création se situe cependant dans un domaine relevant du fantastique avec la mise en places d'univers gigantesques et inhumains, où tout vient écraser les frêles silhouettes se trouvant tout en bas de la feuille imprimée. Seuls quelques mutants semblent sauver ce qui n'est plus leur peau, mais une carapace de métal. Nous sommes ici dans un noir et blanc très noir, où se produisent des phénomènes et où tombent des météorites. Rien là de bien optimiste! 

(1) Elle travaille désormais au Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne.

Pratique 

«Jean-Pierre Kaiser, Météores et phénomènes», Musée Jenisch, 2, avenue de la Gare, Vevey, jusqu'au 3 septembre. Tél. 021 925 35 20, site www.museejenisch.ch Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h. Le livre fait 180 pages, mais un graphiste fou a rendu la lecture des numéros presque invisibles. Il est sorti chez Scheidegger & Spiess. L'exposition «Corps-Concept» de la Maison d'Ailleurs d'Yverdon dure jusqu'au 19 novembre. Tél. 024 425 64 38, site www.ailleurs.ch Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h.

Photo (Jean-Pierre Kaiser/Musée Jenisch, Vevey): L'une des quelque soixante gravures présentées à Vevey..

Texte intercalaire.

 

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."