Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

VEVEY/Le Musée Jenisch fait la fête ce weekend pour ses 120 ans

Crédits: DR

Il y a des anniversaires marquants. Le Musée Jenisch de Vevey, que dirige aujourdhui Julie Enckell Julliard, va fêter ce week-end (qui s'annonce frisquet) ses 120 ans. Pourquoi ne pas attendre les 125? Je ne sais pas. Le «deuxième musée du canton de Vaud», qui accueille outre ses collections un ensemble gigogne de fondations (d'Oskar Kokoschka à Lélo Fiaux), plus le Cabinet cantonal des estampes, organise donc deux journées les 2 et 3 septembre. Il y aura des visites et des animations. Un gâteau géant est prévu, mais il m'a tout l'air de rester en papier. Des «food trucks», comme on dit en bon français, stationneront en effet autour du bâtiment. 

La nouveauté, qui se verra d'emblée découverte à 11 heures le samedi 2 septembre, sera le nouveau jardin offert par les Amis du musée. Le soir du 2, il y aura un concert de jazz contemporain à 19 heures, puis, de 21 à 23 heures, des projections sur la façade du musée avec des oeuvres tirées de la collection. Le Collectif Marie-Louise exécutera les 2 et 3, sous les yeux du public, des croquis de la fête. Les enfants ne seront pas oubliés. Ils partiront «A la recherche du tigre» dans l'actuelle exposition «Vertige de la couleur». A mon avis, le fauve est tout trouvé. Il s'agit du dessin et de la gravure de Paul Ranson, la manifestation regroupant des pièces éditées à la fin du XIXe siècle.

Les expositions 

Que dire d'autre? Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Essentiellement vouée aux arts graphiques, l'institution compte aujourd'hui environ 10 000 dessins et 35 000 gravures. Ces nombres aditionnés lui font un inventaire paradoxalement quatre fois et demi plus long que celui du Musée des beaux-arts de Lausanne. «Le vertige de la couleur» dure jusqu'au 1er octobre. Les «focus» actuels se voient portés sur Ferdinand Hodler (jusqu'au 1er octobre), sur Jean-Pierre Kaiser (jusqu'au 3 septembre) et sur le mot avec «Say It With Words» (jusqu'au 17 septembre). La prochaine manifestation d'envergure se verra dédiée au graveur bernois (et vedette internationale) Franz Gertsch. Ses énormes épreuves seront visibles au rez-de-chaussée dès le 27 octobre.

Photo (DR): Une carte postale représentant le musée il y a plus de cent ans. Le bâtiment n'a pas changé depuis. Ou si peu.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."