Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Vevey va garder en place quatre protographies géantes de sa biennale "Images"

Le festival s'est bien terminé en septembre. La Municipalité vient de décider d'en garder une trace jusqu'à la prochaine éditions en 2022. En voici le détail.

L'oeuvre de Matt Stuart.

Crédits: Emilie Nitim, Photo fournie par le festival "Images".

Que faire briller quand les lampions se sont éteints? La fête est finie et la prochaine ne semble pas pour demain. Je vous ai récemment parlé d’«Images» à Vevey. Le festival photo, biennal, ne dure que trois semaines de septembre. Il a demandé deux ans de préparation à son équipe.

C’est pourquoi cette année, Vevey a officiellement décidé de garder en place jusqu’en 2022 «quatre des immense tirages collés sur les façades». Les habitants et les passants (on peut même imaginer des touristes) vont donc pouvoir regarder «Ice, Birds and Fire» de Batia Suter, qui se trouve judicieusement placé sur la caserne des pompiers. Plus «All What Life Can Afford» de Matt Stuart placardé sur la Salle du Castillo. Et «Alternative Moon» (que de titres anglais…) de Robert Pufleb et Nadine Schieger, installé aux Galeries du Rivage. Je ne vois pas très bien où se situe le quatrième mur. La table de ping-pong de Hayashisa Tomiyusu se niche en effet dans le Parc des panoramas…

Sur le mur des "Trois Couronnes"

Autrement, l’Hôtel des Trois Couronnes, qui devrait entrer en travaux, gardera comme de coutume l’œuvre accueillie par ses soins. Il s’agit cette fois de «The Pillow» de Stephen Gill. A quoi ressemble-t-elle? Je sèche un peu. Pour tout dire, je ne garde déjà de toutes les propositions qu’un souvenir confus. Il s’est passé tant de choses le mois dernier! Je me rappelle tout de même qu’"Images" a attiré environ 35 000 personnes. Ces dernières ont cumulé, en dépit des précautions sanitaires, 180 000 visites à l’intérieur. Sans ruée. Tout se passait dans le calme et la bonne humeur. Il faisait encore beau et chaud.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."