Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Ventes aux enchères. Quelles ont été les dix oeuvres les plus chères de 2020?

Bacon, Hockney, Twombly, Rotkho... Le palmarès n'a rien de surprenant. Il s'y ajoute, comme maintenant toutes les années, des classiques de l'art chinois de la peinture.

Le triptyque de Bacon. Un record pour 2020.

Crédits: Succession Francis Bacon, Sotheby's.

Eh bien finalement, l’année aura été plutôt bonne! Je parle ici du marché de l’art. Oh, évidemment, les foires auront connu leur pire moment, qui ressemble bien à un crépuscule. Et je ne sais ce qui en est des marchands qui, comme je vous le répète à l'envi, ne disent jamais toute la vérité. Mais il semble là qu’il y ait eu des ventes en ligne. Certains bons commerçants se sont en tout cas multipliés. Je reçois continuellement leurs lettres collectives adressées via leur «mailing lists», comme on dit en bon français. Elle doivent tout de même bien aboutir à quelque chose!

Les grandes gagnantes se révèlent cependant les maisons de ventes aux enchères, qui ont très vite su adapter leur offre. Il y a eu les vacations «online», devenues presque classiques. Mais aussi celles en direct, avec un commissaire-priseur s’agitant comme un chef devant un orchestre invisible. Christie’s et Sotheby’s ont même tenté des expériences mondiales, où les internautes pouvaient passer au fil des heures en direct de Paris à New York. «The show must go on». Et ça a marché! Il ne faut pas oublier que les clients les plus riches achètent aujourd’hui avant tout de l’événementiel.

Quel sont les résultats finaux? Artnet vient de dévoiler, sous la plume d’Eileen Kinsella le «top-ten» de 2020. Si les clients paient les services d’Artnet bien plus cher (presque le décuple…) que ceux d’Artprice, ils ont en effet droit à un magazine rien que pour eux. Bien fait, du reste. Je vais donc pouvoir vous résumer, maintenant que j’aurai loyalement cité mes sources, l’article de cette spécialiste du marché.

Numéro 1 de 2020, un triptyque de Francis Bacon, datant de 1981. Il y été vendu 84,6 millions de dollars (soit environ 80 de nos millions) par Sotheby’s le 30 juin. C’est certes moins que les «Trois études pour un portait de Lucian Freud», qui avaient atteint 142,4 millions de dollars en 2013. La somme peut néanmoins sembler coquette.

Numéro 2, des études de rocher par Wu Bin, remontant à 1610. L’équivalent de 76,6 millions de dollars. Le marché de la peinture sur papier traditionnelle chinoise est en plein «boom». Il s’agit là d’une pièce austère, mais importante, proposée à Pékin le 18 octobre par une entreprise locale. Je signale que la même œuvre avait «fait» 75 fois moins en 1989. Jolie plus-value!

Les études de rocher (ou au moins l'une d'elles) de Wu Bin. Photo DR.

Numéro 3, un «Nu avec peinture» de Roy Lichtenstein. Une toile récente, puisqu’elle remonte à 1994. Un peu tard dans la carrière du peintre américain, mort trois ans plus tard... On s’éloigne ici des créations «pop» pionnières des années 1960. Ce «Nu» est monté jusqu’à 46,6 millions de dollars chez Christie’s le 10 juillet. Le gros-gros prix de l’année pour ce que c'est.

Numéro 4, «Nichol's Canyon» de David Hockney. Ce paysage californien, aux couleurs empruntées à Matisse, a culminé à 41 millions de dollars non pas chez Christie’s ou Sotheby’s, mais chez Phillips. C’était le 7 décembre. Le tableau est joyeux, mais mineur. Celui qui a acquis en octobre bien moins cher le portrait de Sir David Webster par Sir David Hockney à Londres s’est en revanche offert un objet muséal.

Numéro 5, comme Chanel. Retour à la Chine ancienne, avec cinq cavaliers délicatement peints par Ren Renfa vers 1300. Ce rouleau a obtenu le 8 octobre l’équivalent de 39,4 millions de dollars chez Sotheby’s Honkong. Cette vénérable antiquité a été acquise par une musée privé de Shanghai.

Numéro 6 avec une toile de Cy Twombly exécutée à Rome. «Bolsena» date de 1969. Il s’agit d’un des graffitis de l’Américain sur fond blanc. Il a obtenu 38,7 millions de dollars chez Christie’s New York le 6 octobre. «Bolsena» avait changé de main pour 1,62 million en 1992. Là aussi, l’ancien propriétaire a réalisé une bonne affaire.

Numéro 7 avec l’énigme totale. Une toile de Sanyu, réalisée dans les années 1950, a perforé le plafond avec 35,3 millions de dollars (en chiffres convertis). L’événement s’est passé chez Sotheby’s Honkong. Ces quatre nus féminins, eux aussi proches de Matisse, avaient coûté 2 millions en 2005. Né en 1901, Sanyu a accompli toute sa carrière en France, où il est mort en 1966. C’est un parfait inconnu sous nos latitudes.

Les quatre nus de Sanyu. Succession Sanyu.

Numéro 8, et un classique des enchères. Un «Untiteld» dans les violets de Mark Rothko remontant à 1967 a réalisé 31,3 millions à New York chez Christie’s le 6 octobre. Lors de sa dernière apparition en date, courant 1998, l’œuvre s’était contentée de 1,2 million de dollars. Cependant croyez moi, ou pas! A 31,3 millions, on restait encore en dessous de l’estimation basse.

Numéro 9, et Brice Marden. Là, le résultat se situe juste au niveau de l’estimation minimale avec 30,2 millions. «Complements» de 2004-2007 n’offre pourtant rien de bien exceptionnel. Ce n’est pas ce que les enchérisseurs ont dû se dire le 10 juillet chez Christie’s.

Numéro 10 avec un Barnett Newman de 1952. «Ornament V» est parti à 30, 9 millions. Au ras de l’estimation de base, mais bien en dessous des espérances réelles du vendeur. Comme quoi à ce niveau de prix, il y a aussi des soldes toute l’année!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."