Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Une équipe américaine découvre par lidar le plus vieux site maya connu au Mexique

Cette technique non invasive a permis de trouver une plateforme longue de 1400 mètres dans le Yucatan. Elle daterait d'au moins mille ans avant Jésus-Christ.

La page de "Nature"

Crédits: Nature, Université de l'Arizona

Les cinéphiles de longue date se souviennent de la scène initiale du premier épisode des «Aventuriers de l’Arche perdue» (1981). L’archéologue incarné par Harrison Ford faisait une découverte sensationnelle en pays précolombien. Il soulevait la statue. Le geste libérait une énorme pierre. Celle-ci tentait (pour autant que les cailloux aient des intentions) de l’écraser dans un corridor souterrain. La scène se déroule dans les années 1930. Tout a bien changé depuis. Au parcours au coupe-coupe dans la jungle a succédé en Amérique du Sud comme ailleurs le dépistage par lidar.

De quoi s’agit-il? Eh bien le lidar, pour autant que j’aie bien compris, est une sorte de radar où les ondes radio se voient remplacées par des impulsions. Celles-ci se répercutent sur le sol avant de revenir à leur envoyeur. Celui-ci peut ainsi peu à peu dessiner (pas avec un crayon évidemment!) une carte des lieux. Depuis quelques années de très nombreuses découvertes ont ainsi été effectuées au Honduras ou au Belize. A la limite, il n’y a plus besoins de fouilles. Il s’agit de la technique non invasive, et par conséquent la moins destructrice possible. C’est le romantisme de l’archéologie qui prend en fait un méchant coup. Le lidar ne fait pas particulièrement rêver.

800 kilomètres carrés étudiés

La dernière grande trouvaille se situe à Aguada Felix, dans le sus-ouest du Yucatan mexicain. Etat de Tabasco. Elle est due à l’équipe de Takeshi Inamata, qui travaille pour l’Université de l’Arizona. La chose se voit racontée en anglais dans le numéro de «Nature» daté du 3 juin. Le lidar a permis d’en savoir davantage sur une zone faisant tout de même 800 kilomètres carrés. Trois fois environ le canton de Genève. Il y a là environ vingt sites différents. Le plus important comporte une plateforme artificielle construite de main d’homme haute d’entre dix et quinze mètres. Cette véritable piste d’aéroport ne mesure pas moins de 1400 mètres sur 400. Des rampes permettent de descendre jusqu’au sol naturel.

L'ouverture des "Aventuriers de l'Arche perdue". Photo DR.

L’équipe de Takeshi Inamata a tout de même procédé à des prélèvements physiques. Ceux-ci ont permis une datation de ce monument. O surprise, celui-ci est apparu plus ancien que prévu. Le Carbone 14, utilisé à partir du bois donne une fourchette dont le minimum se situe en 1000 av. J.-C. La plateforme pourrait donc être encore plus ancienne encore, ce qui en ferait le lieu maya le plus antique connu. Le plus vaste aussi. Une réalité que Philippe Nondédéo, du Laboratoire d’Archéologie des Amériques, interrogé par «Le Monde», juge très intéressante. Et cela même si le savant avoue en avoir un peu marre de cette course au record. Le plus vieux. Le plus vaste. Le plus haut…

Société communautaire

Takeshi Ianamata a établi par ailleurs une théorie sur la société ayant construit une telle plateforme il y a trois mille ans. Pour lui, elle émane selon lui d’une civilisation communautaire et non pas inégalitaire comme à San Lorenzo. «Nature» n’explique pas le pourquoi du comment de cette hypothèse.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."