Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Une couverture pour "Le lotus bleu" s'est vendue à Paris plus de trois millions

Hergé aurait donné ce projet alternatif au fils Casterman. Artcurial attendait beaucoup de la vente du 14 janvier. Record du monde pour une planche BD!

La vente chez Artcurial. Seul, le commissaire-priseur n'est pas masqué.

Crédits: Artcurial, Paris 2021.

Etes-vous «tintinophile»? Si tel se révèle le cas, vous n’avez aucune honte à éprouver. Il ne s’agit pas d’une perversion. C’est bien moins dangereux que de s’intéresser aux petites filles ou aux petits garçons. Vous ne restez après tout qu’un honorable amateur de Tintin et de son monde de bande dessinée. D’où le mot, flatteur en diable, de «tintinophile». Il n’existe à mon avis pas officiellement de «blakien & mortimerien», même s'il semble permis dans le genre belge de préférer l’univers d’Edgar P. Jacobs.

Les planches originales d’Hergé se voient très rarement proposées à la vente. Il faut dire que la succession s’est retrouvée verrouillée par la veuve et son second mari, qui ont créé ensemble la fondation Moulinsart. Une machine à faire du fric. Le couple a lancé la traque à toutes les œuvres qui seraient selon lui sorties de manière indue des ateliers du dessinateur, mort en 1983. A chaque vente aux enchères médiatisée, la fondation essaie de faire rentrer la brebis égarée dans son giron. Tel a du reste été le cas pour la couverture alternative du mythique «Lotus bleu» de 1936, cinquième volume des aventures du petit reporter en pantalons golf. La provenance ne semblait pas claire selon ces disciples d’Oncle Picsou. Hergé a-t-il bien donné en son temps une pièce aussi importante au fils de l’éditeur Casterman, qui l’aurait pliée et rangée dans un tiroir?

Trois puissants enchérisseurs

La vente a bel et bien eu lieu le jeudi 14 janvier 2021 à Paris, sur le coup de 14 heures 30. Lot No 18. Il s’agissait là du clou d’une vente d’Artcurial. Une maison ayant toujours su faire mousser sa marchandise, même s’il n’y a pas chez elle que du champagne (notez que la petite bière mousse aussi!). Artcurial a ainsi vendu huit des dix œuvres d’Hergé ayant atteint des sommets. Son titre de gloire restait jusqu’ici une planche en noir et blanc écoulée en 2014: 2,51 millions d’euros. La maison d’enchères se devait de faire mieux cette fois. Elle y est largement parvenue. Après un début entre gens dans la salle (il y avait apparemment du «présentiel»), sur Internet et au téléphone, la bataille s’est cristallisée en direct autour de trois enchérisseurs. Certains assurent qu’un membre de cet éphémère trio serait le Genevois Benjamin de Rothschild. L’heureux gagnant devra débourser 3,175 millions d’euros, échutes comprises. Une paille.

Il s’agit là d’un vrai record. Si j’ai bien compris le communiqué en forme de cocorico d’Artcurial, c’est la planche de BD la plus chère jamais vendue. Hergé reste un nom mythique, et la demande n’est de loin pas comblée. La couverture en question a fait l’objet d’une édition sérigraphiée en 1981. En 1989, elle a figuré à la vaste exposition Hergé du Grand Palais (fort bien faite, d’ailleurs). Il ne s’agit en plus pas d’une page, mais d’une grande illustration produisant tout son effet encadrée au mur. Que voulez-vous? On n’a rien pour rien!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."