Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Stéphane Bern et Roselyne Bachelot se liguent pour sauver le patrimoine français

L'animateur lance l'édition 2020 du Loto. La nouvelle Ministre de la culture promet 588 millions d'euros prélevés sur le plan de relance annoncé de 100 milliards.

Les Murs de Pêches à Montreuil au temps de leur splendeur.

Crédits: DR

C’est reparti pour un tour! Stéphane Bern a lancé lundi le Loto du Patrimoine, qui commence une nouvelle saison. Je vous avais déjà donné la liste il y a quelques semaines des dix-huit monuments régionaux (un par région!) faisant figure de vaisseaux de proue. Il y en avait déjà pour tous les goûts. Si l’animateur rappelle bien que le choix répond à des urgences, à l’existence d’un plan de sauvetage «bien ficelé» et à un projet de revalorisation pouvant tenir la route, il existe d’autres critères en supplément. Pas trop d’églises et de châteaux! Il faut une place pour des monuments modestes. Pour des créations récentes aussi. Le XXe siècle apparaît souvent plus en danger que le XVe!

L’édition 2020 a ainsi connu sa promotion au Mur à Pêches des vergers à murets de Montreuil, en bien mauvais état. C’est, avec 34 hectares dans la banlieue parisienne, le vestige agreste d’un domaine de 500 hectares, dont les fruits se voyaient servis, de l’autre côté de la capitale, à la table de Louis XIV à Versailles. Les arbres serviront de poumon vert à une région en ayant bien besoin. Deux chose à noter. La première est qu’il a déjà fallu venir au secours du magnifique Potager du Roi, à Versailles précisément. L’autre, déjà bien lointaine me revient aujourd’hui en mémoire. C’est à Montreuil (mais un autre Montreuil, sis près de Versailles) que le mensuel «Connaissance des Arts» avait entrepris dans les années 1960 de sauver le château, plus le pavillon de musique construit pour Madame Elisabeth, la sœur de Louis XVI. Son héritière (l’héritière du château, bien évidemment!) avait vendu l’ensemble à un promoteur immobilier. Opération réussie. Racheté bien après par Montreuil (le Montreuil versaillais, donc), l’ensemble a depuis été complètement restauré.

Davantage que pour les arts vivants

La liste des 101 monuments «annexes» aux dix-huit autres n’a pas encore été publiée au Journal officiel. Gageons cependant qu’elle se montrera équilibrée. Eclectique. Stéphane Bern a cependant pu expliquer à la presse que sur les 509 lieux ayant déjà bénéficié de l’action du Loto, 180 étaient aujourd’hui sauvés. D’autres se trouvent en travaux. A certains endroits, ceux-ci n’ont hélas toujours pas commencé…

C’est pourtant Roselyne Bachelot, la toute fraîche Ministre de la culture, qui a annoncé ailleurs qu’à Montreuil la grande nouvelle. Sur le plan de relance français de 100 milliards d’euros (une paille!), elle est parvenue à en obtenir deux pour son dicastère. Cela fait du deux pour-cent, alors que son ministère peine en général à obtenir un petit pour-cent du budget national. On sait déjà que 145 millions iront au cinéma. Les arts vivants se partageront 432 millions. La ministre a maintenant révélé qu’elle en réservait 588 au patrimoine, en fort mauvais état même s’il est bien clair que le plan de restauration pharaonique de Notre-Dame ne figure pas dans cette enveloppe. Je rappelle que la France compte environ 44 000 monuments classés ou inscrits. C’est peu par rapport à l’Italie et surtout à l’Allemagne, qui connaît d’innombrables «lieux de mémoire».

De la droite à la gauche

Dans son commentaire (libre d’accès) sur le journal en ligne «La Tribune des arts», Didier Rykner en profite de reformuler ses idées. Il y a l’augmentation de la taxe de séjour et un prélèvement de 1,8 pour-cent sur les mises de la Française des Jeux. La chose permettrait de réunir 600 millions d’euros par an, qui viendraient s’ajouter aux subventions gouvernementales.

Un dernier mot. Vu de loin, cela peut surprendre. Mais au départ proche des époux Macron et vomi par les universitaires, Stéphane Bern a reçu au fil du temps le soutien de Gilets Jaunes, dont il rejoint les préoccupations pour le terroir. «Le Monde» de mardi rapporte qu’il a maintenant celui de certains membres de La France insoumise. C'est comme cela depuis longtemps le cas en Italie. Le patrimoine est en train de basculer politiquement de la droite à la gauche.

N.B. Aux dernières nouvelles (nous sommes le 4 septembre) la somme promise par la ministre se monterait même à 614 millions d'euros.

Sur ce, bonnes Journées du Patrimoine! C’est les 12 et 13 septembre en Suisse. Une semaine plus tard en France.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."