Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

SAINT-MALO/Les tableaux des églises de Bretagne en "Contemplations"

Crédits: DR

Une exposition c'est bien. Deux, cela paraît encore mieux. Parallèlement au «Fabuleux destin des tableaux des abbés Desjardins», qui se tient au Musée des beaux-arts de Rennes, Christine Jablonski, Cécile Ouhlen et Guillaume Kazerouni (ce dernier dirigeant le catalogue) proposent donc une présentation de tableaux des églises de Bretagne «classés monuments historiques». Il y aura deux étapes. Après la chapelle Saint-Sauveur de Saint-Malo viendra en 2018 celle du musée de Vannes, dont les dates restent à préciser. 

Je fais ici exception à ma petite déontologie personnelle. Je n'ai pas vu la présentation de Saint-Malo, dont je n'avais pas encore eu vent au moment où j'ai organisé mon voyage à Rennes. Je travaillerai donc pour un fois sur catalogue. Mais le sujet semble si proche de celui de Rennes et l'ouvrage se révèle si bien fait que la chose me semblait s'imposer d'évidence.

Vingt-six tableaux 

Il y a en tout ici 26 tableaux, souvent restaurés de manière récente. Au vu des photos, certains sont revenus de loin. Le Nicolas Loir, montré avant et après comme pour les opérations de chirurgie esthétique, était presque réduit à l'état de souvenir. Si toutes les toiles, parfois immenses (le fameux Loir mesure 450 centimètres de haut!) se trouvent bien dans des édifices bretons, toutes ne sont pas d'origine française. Il y a par exemple une vaste composition de l'Anversois Jakob Jordaens et de son atelier, une toile du Vénitien Palma Giovane ou un «Christ bénissant» attribué à l'Espagnol Juan de Ribera. Un tableau, ça bouge souvent! 

Comme à Rennes, il se trouve ici des créations de peintres dont l’œuvre conservé demeure assez rare. C'est le cas de Nicolas de Plattemontagne, qu'on redécouvre depuis quelques années (une exposition à eu lieu à Evreux), ou pour ce Joseph Ferdinand François Godefroy de Veaux, qui vivait au XVIIIe siècle. J'avoue n'avoir jamais entendu parler de lui auparavant. A découvrir!

Pratique 

«Contemplations», chapelle Saint-Sauveur, 8, rue Saint-Sauveur, Saint-Malo, jusqu'au 7 janvier 2018. Site www.ville-saint-malo.fr Ouvert tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 19h. 

Photo (DR): La partie supérieure de «La Trinité entourée de saints» de Jakob Jordaens et de son atelier.

Ce texte intercalaire suit immédiatement celui consacré à l'exposition de Rennes.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."