Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Record, mais au forceps, pour "Toutankhamon" à La VIllette de Paris: 1 423 170 visiteurs

En 1967, le Petit Palais de la Ville de Paris avait fait un peu moins, mais à une époque sans réservation par Internet. Le pharaon a aussi triomphé à Bâle en 2004

Quelques-uns de 150 objets.

Crédits: Stéphane de Sakutin, AFP

En avant toute.... ankhamon! L'exposition a battu dimanche 22 septembre le record absolu de fréquentation pour une exposition parisienne. Il faut dire qu'elle était organisée pour cela. Ne pas y parvenir aurait semblé un échec grave. Le premier communiqué de victoire a ainsi pu se voir envoyé à la presse au début du mois. Au moment précis où les organisateurs savaient que le chiffre du Toutankhamon organisé en 1967 était dépassé. Cette année-là, alors que le réservation en ligne n'existait bien sûr pas, le Petit Palais avait accueilli 1 246 975 visiteurs...

C'est La Villette qui accueilli cette fois les 150 objets prêtés par l'Egypte. Ils ont étés vus au final par 1 423 170 personnes. Il y a eu prolongation, autant pour satisfaire les demandes qu'afin de battre le record. La manifestation arrivait de Los Angeles. Elle sera à Londres du 2 novembre au 3 mai 2020. La chose explique en partie que les visiteurs aient été à 93,41 pour-cent des ressortissants nationaux. Plus de la moitié vivent de plus en Ile-de-France selon les statistiques. On peut du coup parler de triomphe local, ce qui n'offre rien de déshonorant. Le pharaon a attiré ce que l'on appelle d'un terme plutôt dédaigneux «le non-public». Comprenez par là qu'il s'agit de gens tout à fait respectables qui ne sont pas des habitués d'expositions. Quoique... Les chefs-d’œuvre de la Collection Chtchoukine avaient tout de même réunis environ 1 200 000 amateurs en 2016-2017 à la Fondation Vuitton .

Lancer le nouveau musée

Je rappelle que d'autres pièces tirées des milliers d'artefacts trouvés en 1922 dans la tombe de Toutankhamon ont été montrés à l'Antikenmuseum de Bâle, alors dirigé par Peter Blome. En général vide, ce qui est selon moi une honte, le musée avait alors reçu quelque 620 000 fans d'égyptologie. La clientèle se révélait ici en bonne partie française ou allemande. Si nul n'a osé parler argent à propos de Paris (du moins à ma connaissance), le coût de la présentation suisse avait fait jaser. Des chiffre fous (et bien sûr variables) ont ainsi circulé à l'époque, allant jusqu'à 32 millions de francs. Un certain nombre d'entre eux aurait (conditionnel) fini dans la poche de Madame Moubarak. Pour ses œuvres sociales, naturellement.

Le but du gouvernement égyptien est cette fois de recueillir des fonds, certes. Mais Toutankhamon sert aussi de «teaser» au musée colossal prévu à Gizeh, au pied des Pyramides. On parle maintenant de 2021, mais les retards s'accumulent. Le succès de ce lieu dépend évidement de la stabilité politique d'un pays donnant aujourd'hui une grande impression de fragilité. Notez que la situation hors du Caire pourra donner aux amateurs d'art antique une impression (ou une illusion) de sécurité. Mais il ne faudra pas le moindre attentat...

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."