Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Quels ont été dans le monde les musées les plus fréquentés du monde en 2019?

Le Louvre a comme toujours dominé, suivi par le National Museum of China. A la troisième place, le "Met" new-yorkais a disparu au profit du Vatican. Une première.

L'entrée du National Museum of China à Pékin.

Crédits: Photo DR.

Je viens de lire cela dans le numéro d’avril de «Giornale dell’arte», que je pille donc allègrement. Ce mensuel livre chaque printemps les résultats d’entrées des principaux musées dans le monde, puis en Italie. Une course à l’audimat, me direz-vous. Je vous rassure tout de suite. Les chiffres de 2020 seront nettement moins bons.

Sur le podium, comportant comme il se doit trois places, il y a les grands vainqueurs avec une surprise. En premier vient toujours le Louvre. Il a fait moins bien en 2019 qu’en 2018, année où il avait franchi le seuil psychologique des dix millions. Avec 9,6 millions contre 10,2, il connaît une baisse de 5 pour-cent. La chute se révèle bien plus sévère pour le National Museum of China de Pékin (je ne suis jamais arrivé à dire Beijing). Aux 8,5 millions de 2018 ont succédé les 7,4 de2019. Une chute de 14,2 pour-cent par conséquent.

Un moment difficile

Traditionnellement, la troisième marche se voyait occupée par le Metropolitan Museum of Art de New York. Ce n’a pas été le cas en 2019. Avec ses 6,5 millions, l’institution n’a pas réussi un bon score. Mauvais pour sa pomme, puisque nous sommes dans la Grosse Pomme! Il faut dire qu’elle a connu un douloureux changement de direction. Aujourd’hui, les choses vont encore bien plus mal pour elle, en raison de la pandémie. Cette entité privée annonce d’ores et déjà un trou dans sa caisse de 100 millions de dollars pour 2020. J’y reviendrai.

Et qui prend la place de celui qui avait fait sensation en 2018 avec son exposition «Heavenly Bodies» sur le vêtement et le sacré? Mais, juste retour des choses, les musées du Vatican, agrandis et dotés de meilleures circulations afin de supporter des foules monstrueuses. En 2018, ils avaient attiré 6,75 millions de visiteurs. En 2019, c’est 6,9 . Un accroissement d’un poil moins que 2 pour-cent. Les Offices de Florence restent rien derrière, ne serait-ce qu’à cause de leur jauge restreinte. Pour vous donner une idée, 2,2 millions de personnes ont réussi à y entrer en 2018 et 2,35 en 2019 (dont moi) en 2019. Un mieux, si j’ose dire, de 5,36 pour-cent. Cela fait trois fois moins que l’immense Vatican. Mais il s’agit là d’une sorte de problème technique pour ne pas dire congénital.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."