Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Pour 2021, le Kunsthaus de Zurich annonce Gerhard Richter et le duo Klimt & Hodler

La programmation est fixée pour une saison qui se verra marquée par l'inauguration de la nouvelle aile. Il y aura aussi Walter de Maria et Giovanni Benedetto Castiglione.

L'exposition vedette se verra consacrée aux paysages de Gerhard Richter.

Crédits: Gerhard Richter. Photo fournie par le Kunsthaus de Zurich.

Bon an mal an (plutôt mal an en 2020), les choses avancent. Il s’agit maintenant d’annoncer 2021. Le Kunsthaus s’y applique avec sa traditionnelle brochure, d’un format tout en hauteur que les Japonais appellent «oban». Il y a des dates fixées pour chaque chose, même si elles demeurent peu sûres. Mais jusqu’ici, tout a fini par avoir lieu. Et il ne reste plus pour 2020 que l’hommage rendu à la femme peintre suisse Ottilie W. Röderstein, morte en 1937. Ouverture normalement le 18 décembre.

Et après? Le gros morceau cher et médiatique de l’année sera la présentation des paysages de Gerhard Richter, prévue entre le 26 mars et le 25 juillet. L’artiste se voit décrit par le musée comme «l’artiste le plus connu du temps présent», ce qui se discute. Il s’agira d’une coproduction avec Vienne. Du 23 avril au 24 mai, il faudra profiter de l’«Entrée» conçue par la chorégraphe américain William Forsythe. Ce sera une mise en scène du nouveau bâtiment, encore vide, que les amateurs pourront visiter avant son ouverture après accrochage. Une inauguration prévue vers la fin de l’année, à un moment restant à déterminer. On se souvient que le MCB-a de Lausanne avait procédé de la même manière en 2019. Une année bien plus facile…

"The Clock" en intégrale

Du 21 mai au 29 août, le Kunsthaus va organiser l’exposition Hodler qui a manqué lors des festivités marquant les 100 ans de la disparition de l’artiste en 2018. Ce sera «Klimt & Hodler». Le Bernois de Genève a connu un triomphe à la Sécession viennoise en 1904. Les Wiener Werkstätte ont alors installé une filiale à Zurich. Retour au présent avec Christian Marclay, dont le musée projettera «The Clock» (2011) du 8 juin au 4 juillet. Je vous rappelle que le film, dont je n’ai jamais vu que des bouts, dure vingt-quatre heures. «The 2000 Sculpture» de Walter de Maria (mort en 2013) représentera elle aussi le XXIe siècle du 27 août au 20 février 2022. Ce sera par contre vu en cinq minutes. Il s’agit d’une immense installation minimale créée en 1992 pour le Kunsthaus, qui l’a achetée. Prix de gros, j’imagine.

"The 2000 Sculpture". Photo Succession Walter de Maria, Kunsthaus, Zurich.

Le Kunsthaus passera du 4 octobre au 6 février à l’écologie avec «Earth Beats». Le sujet se verra traité par 50 artistes anciens et modernes, de Félix Vallotton à Julian Charrière. Le programme 2021 se terminera avec «Barockes Feuer» à partir du 10 décembre. L’exposition est née de la découverte d’un grand dessin à l’huile de Giovanni Benedetto Castiglione dans le fonds du musée. Le Génois demeure l’un des plus grands artistes graphiques du XVIIe siècle. La dernière grande exposition à lui avoir été consacrée demeure selon moi celle de la Queen’s Gallery de Londres en 2014. Elisabeth II possède en effet le fonds d’atelier. Je vous en avais parlé.

J’aurai l’occasion de revenir sur tout ça!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."