Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

PHOTO/Les "Rencontres" d'Arles commencent le 3 juillet. C'est plein partout!

Crédits: Audrey Tatou, avec l'aimable autorisation de l'artiste

Le pompiste d'Esso a le tête en bas, vu que les Rencontres d'Arles entendent aujourd'hui renverser le monde, du moins sur leurs affiches. La manifestation photographique née au lendemain de Mai 68 va proposer sa nouvelle édition du 3 juillet au 28 septembre, certaine expositions se terminant cependant le 27 août. L'une d'elles est ouverte depuis longtemps. Maja Hofffmann, qui fait la pluie et le beau temps dans la ville avec sa Fondation Luma, a acquis à prix d'or les archives d'Annie Leibovitz. Elle en montre pour commencer «les premières années» dans la Grande Halle du parc des Ateliers, hors festival.

Dirigé par Sam Stourdzé depuis octobre 2014, celui-ci sera «Latina!», avec comme épicentre la Colombie. Neuf expositions se verront dédiées par ailleurs à «L'expérience du territoire», avec notamment les paysages de Kate Barry, morte en 2013. La fille de Jane Birkin. Un rien de «people» ne fait jamais de mal. Arles présentera donc aussi les «fictions photographiques» d'Audrey Tautou sous le titre de «Superfacial». Il s'agira là d'une «mise en scène», comme pour les photos de marginaux des années 60 du Suisse Karheinz Weinberger, mort en 2006 à 85 ans.

Nains et géants 

Il y aura des relectures. Le Centre Pompidou, qui propose 40 expositions en France pour ses 40 ans, agitera «Le spectre du surréalisme». «Toutes proportions gardées» révélera une collection privée construite sur le thème des nains, des géants et des Pygmées, vrais et faux. Niels Ackermann et Sébastien Gobert, dont je viens de vous parler, illustreront «Les désordres du monde», alors que Mathieu Pernot, avec ses Roms, sera dans «Les plate-formes du visible». Il y aura bien sûr les talents de demain, puisque les Rencontres se veulent prospectives, et un focus sur les livres de photo, dont on se demande parfois qui les achète. Certains programmes se voient associés, comme ceux de la Fondation Luma, du Méjan ou de la Confédération suisse, qui reviendra avec son «Espace nonante-neuf». Le «Grand Arles Express» n'ira cette fois pas jusqu'en Chine. Il se contentera d'Avignon, de Nîmes, de Marseille ou de Toulon. 

Tout commencera bien sûr par une «Semaine d'ouverture», que je vous déconseille. Trop de monde, même si ce sont avant tout des professionnels. Pour la suite, je vous signale qu'il y a déjà quatre mois, les hôtels se révélaient presque complets en juillet. Même l'Hôtel particulier, avec ses chambres à quelques centaines d'euros. J'irai donc en août, ce qui ne me semble pas trop grave, vu que je ne participe à aucun des ateliers ou stages généreusement proposés. La Fondation Van Gogh offrira alors encore la peintresse Alice Neel et les Van Gogh de la Fondation Bührle de Zurich (ville dont vient Bice Curiger, la directrice de l'institution privée). Le Musée départemental Arles antique aura encore à l'affiche son exposition sur «Le luxe dans l'Antiquité». Rien ne presse, même pour la presse!

Pratique

«Le rencontres de la photographie», Arles, partout dans la ville, du 3 juillet au 24 septembre. Tél. Billetterie 00334 90 96 76 06, site www.rencontres-arles.com Ouvert tous les jours de 10h à 19h30. C'est un peu plus tard le soir que d'habitude.

Photo (Audrey Tautou): Deux autoportraits de l'actrice sur le thème du "Superfacial".

Ce texte intercalaire suit immédiatement celui sur le livre de Niels Ackermann eet de Sébastein Gobert.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."