Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

PEINTURE/2018 sera l'année Ferdinand Hodler de Vienne à Cologny

Crédits: DR

On le sait. 2018 sera l'année Hodler. Le peintre est mort à Genève en 1918. Une mauvaise année pour la peinture proche de la Sécession viennoise, à laquelle notre concitoyen prit une part triomphale en 1904. Gustav Klimt, Egon Schiele et Koloman Moser sont également décédés à ce moment-là. La plus emblématique des expositions Hodler se déroulera du reste au Leopold Museum de Vienne, entre le 13 octobre 2017 (elle ouvre donc dans quelques jours) et le 21 janvier 2018. Elle bénéficiera de l'aide de la Fondation Jura Brüschweiler, sans laquelle les choses peuvent difficilement se faire. Créée après la disparition du spécialiste du peintre en 2014, celle-ci regroupe quelque 80 000 documents: lettres, manuscrits, photos, coupures de presse...

Genève aura bien sur son chapelet de manifestations Hodler, mais sans l'aide de ces archives, dont le siège se trouve pourtant au 20 de la Grand-Rue, les bureaux étant délocalisés rue du Jura à Délémont. C'est du moins ce qui ressort du communiqué qu'elles viennent d'envoyer. La rétrospective se déroulera au 26 avril au 19 août dans le Musée Rath réactivé. Elle s'axera sur le thème bien connu du «parallélisme». La commissaire en est toujours Laurence Madeline, qui refera ainsi provisoirement surface. La manifestation est ensuite prévue pour Berne.

"Hodler et le Léman"

Tous les satellites Musée d'art et d'histoire se retrouveront sur la brèche. Les dates manquent encore, mais on sait déjà que le Cabinet des arts graphique répondra présent du 2 mars au 8 juillet. La Bibliothèque d'art et d'archéologie attendra l'automne. Il y aura quelque chose au Musée d'art et d’histoire de la rue Charles-Galland lui-même. La manifestation la plus originale devrait débuter fin 2018 à la Maison Tavel. Il s'agira de montrer l'influence du maître sur toute une génération de suiveurs, d'Albert Schmidt à John Torcapel. On peut effectivement parler d'«hodlérisme» dans les années 1910-1920. J'espère en savoir davantage après le lancement des festivités. Tout commencera il se doit au MAH par un "After" en janvier 2018. 

Les Archives Brüschweiler seront en revanche partie prenante au Musée de Pully, qui offre une vue sur le lac tout à fait hodlérienne. Du 15 mars au 3 juin, l'institution présentera 50 œuvres provenant de collections privées suisses sous le titre de "Hodler et le Léman", avec des huiles parfois invisibles du grand public depuis cinquante ans, voire même un siècle. Cette documentation Brüschweiler aura la vedette dans une présentation de la Fondation Martin-Bodmer entre le 21 septembre et le 17 mars 2019. Les pièces proposées à Cologny iront ensuite au Musée d'art et d'histoire... mais de Délémont.

Photo (DR): Ferdinand Hodler dans l'un de ses ateliers.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."