Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

PATRIMOINE/A 100 ans, Vera Lynn sauve les falaises de Douvres

Crédits: DR

Les Français restent désemparés devant leur patrimoine, qui ne cesse à la fois de s'agrandir et de se dégrader. Rien de tel en Angleterre. Les Britanniques ont vite compris qu'il leur fallait retrousser leurs manches (ou leur Manche) et se débrouiller seuls, comme des grands. Ils ont fondé le National Trust, une organisation privée, en 1897. Celle-ci acquiert et gère des biens, qu'il s'agit pour elle de rentabiliser. On connaît le dynamisme avec lequel certains châteaux ou jardins se voient administrés, avec l'aide notable de volontaires. 

Le Trust avait été fondé pour s'occuper à la fois de lieux culturels et naturels. Sa première dépense fut d'ailleurs effectuée pour sauver un site en péril. Il y en a toujours, menacés par l'urbanisation ou la spéculation. Ainsi en allait-il des fameuses «falaises blanches de Douvres», insuffisamment protégées par la loi. La partie «libre» semblait ainsi vouée à devenir un lieu de villégiature avec hôtels et villas. Il fallait de l'argent. Celui-ci est en très grand partie venu de la chanteuse Vera Lynn, qui a eu 100 en mars dernier. Eh oui, les années passent pour celle qui incarna les variétés des années de guerre, passées en partie sur le front notamment birman! Assez logique finalement que ce don miraculeux ayant largement aidé à acheter 700 000 mètres carrés de terrain vierge. En 1942, Vera Lynn avait soulevé le pays en créant «The White Cliffs of Dover», qui incarnait la résistance face à l'ennemi nazi.

Un succès persistant 

Si Vera Lynn, devenue Dame Vera Lynn par volonté d'Elizabeth II (qui a anobli depuis Joan Collins), dispose de cette somme, c'est en raison de son succès persistant auprès de générations fatalement plus jeunes. En 2009, la réédition de ses anciens succès était montée à la surprise générale en No 1 des «charts» britanniques. Cette année, sa maison de disques a réitéré, un peu par gentillesse. Vera Lynn n'est arrivée qu'en troisième position, mais de manière durable. Elle est donc l'artiste femme ayant vendu le plus de copies au Royaume-Uni en 2017, devant Lana del Rey. 

Si je vous raconte ceci, c'est parce qu'il faut de bonnes nouvelles de temps en temps, ce que les journaux et les télévisions tendent à oublier. Il s'agit de mobiliser les gens et non pas de les démobiliser.

Photos (DR): Vera Lynn dans les années 1950 et vers 2000.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."