Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

PARIS/La Fondation Vuitton présentera en 2020 la collection Morozov

Crédits: AP

C'est ce qui s'appelle avoir de la suite dans les idées. Il s'agit aussi de montrer qu'on a de l'argent et du pouvoir. En 2020, la Fondation Vuitton présentera ainsi à Paris un ensemble de peintures issues de la collection formée au début du XXe siècle par les frères Mikhail et Ivan Morozov de Moscou. L'annonce en a été faite le 18 juillet. Cette exposition se fera l'écho du phénoménal succès de la collection Chtchoukine au même endroit. Je vous rappelle (ce que la presse française fait presque tous les jours) que l'exposition avait attiré 1,2 million de personnes au Bois de Boulogne. 

Industriels textiles à la tête d'une entreprise n'occupant pas moins de 15 000 ouvriers dans la Russie des tsars, les Morozov (Ivan, surtout) ont découvert les avant-gardes parisiennes au tout début du XXe siècle. Non sans un certain esprit de compétition, ils ont acheté à peu près la même chose que Sergueï Chtchoukine. Des impressionnistes, des post-impressionnistes, puis des cubistes. Leurs biens ont été saisis après la seconde révolution, celle d'octobre 2017. La presse parisienne évite cependant le mot dissonant de spoliation afin de ne choquer personne. Si Mikhail est mort prématurément dès 1903, son frère est décédé sans un sou en République tchèque. C'était en 1921.

Le MoMA d'abord 

La collection nationalisée a été accrochée, comme celle de Chtchoukine, dans un musée consacré à l'art occidental. Celui-ci a été démembré sur l'ordre de Staline en 1948. Les œuvres ont été alors divisées entre trois institutions de Moscou et de Leningrad. Ce sera la première fois qu'elles se verront réunies à Paris puis en Russie, où l'accrochage connaîtra sa seconde étape. D'ici là, il se sera passé bien des choses dans le bâtiment construit par Frank Gehry. La prochaine d'entre elles est la venue, du 11 octobre au 5 mars 2018, de 200 œuvres du Museum of Modern Art de New York, tirées des six sections de l'institution. Le tout devrait porter le titre d'«Etre moderne» et faire aller le public des années 1900 à 2017. 

Photo (AP): Le portrait d'Ivan Morozov exécuté par Valentin Serov en 1910.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."