Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Où aller voir des vitraux modernes en Suisse romande? Ma sélection personnelle

Il s'est produit beaucoup de verrières depuis la fin du XIXe siècle. Voici quelques idées de visites entre Genève et Neuchâtel, de Clement Heaton à Alexandre Cingria.

Fenêtres de Clement Heaton au Musée d'art et d'histoire de Neuchâtel.

Crédits: Musée d'art et d'histoire, Neuchâtel 2020.

Riche en patrimoine verrier médiéval (il suffit de penser à la grande rose de la cathédrale lausannoise ou à l'abbaye de Königsfelden), la Suisse possède un ensemble considérable de verrières produites depuis le milieu du XIXe siècle. Elles demeurent généralement en place, ce qui les rend assez faciles à voir dans les églises catholiques, plus souvent ouvertes que leurs consœurs protestantes. Le civil pose davantage de problèmes. Malaisé par exemple de pénétrer dans les nombreux immeubles chaux-de-fonniers où subsistent des créations Art Nouveau, ce qui ne les empêche pas d’avoir été fort bien répertoriées.

Que voir en Suisse romande? Je dirais en priorité l’extraordinaire ensemble de Józef Mehoffer à la cathédrale de Fribourg. Mehoffer (1869-1946) reste l’un de plus importants artistes polonais de son temps. Gagnant du concours des années 1890 pour Saint-Nicolas, il a travaillé pour elle jusque dans les années 1930, alors que cet art était complètement passé de mode. Il faut rendre hommage au clergé local qui a su ne pas dévier de la voie choisie.

A Genève, l’église Notre-Dame, près de la gare de Cornavin n’offre rien de bien engageant. C’est le l’assez mauvais néo-gothique. Son intérieur recèle cependant des créations allant du milieu du XIXe siècle à de l’art quasi contemporain. Il y a parmi elles des verrières dessinées par Maurice Denis, son gendre Marcel Poncet et Alexandre Cingria. A visiter un jour clair, mais gris. Il semble que le plein soleil ne constitue pas le meilleur moment pour admirer du verre coloré.

A Neuchâtel, le Musée d’art et d’histoire tourne autour de son grand escalier, chef-d’œuvre des années 1900 en Suisse. Il y a bien sûr là les trois immenses toiles marouflées aux murs de Léo-Paul Robert, dans la veine symboliste. Le reste, des ornements muraux aux vitraux, constitue sans doute le sommet de Clement Heaton, un verrier anglais qui a trouvé une terre d’accueil en Suisse. L’homme n’a pas laissé que des merveilles. La grande fenêtre dans l’escalier du Musée d’art et d’histoire de Genève est aussi de lui.

Un vitrail de Marcel Poncet à la cathédrale de Lausanne, posé en 1922. Photo DR.

Dans le canton de Genève, plusieurs églises de village offrent des réalisations importantes du XXe siècle, comme le rappelle le livre de Stéphane Dubois-dit-Bonclaude «La compagnie des obscurs», paru en 2003 aux très confidentielles éditions de l’Encelade. Je citerai Perly-Certoux, avec des projets d’Alexandre Cingria, ou Meinier, grâce à des réalisations d’Eugène Dunand. Bex conserve un décorde Paul Monnier. Saint-Pierre-de-Clages, à la célèbre église romane, des œuvres d’Edmond Bille.

Sur ce, bonne chance et bons voyages!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."